Radio : Oui FM candidat à la reprise des fréquences du Mouv' de Radio France, en panne d'auditeurs

Arthur propose à Radio France de reprendre la radio Le Mouv pour
développer son audience comme il l'a fait pour OUI FM qui a atteint
340 000 auditeurs.

Le Mouv et Oüi FM vont probablement travailler ensemble. L'idée vient du présentateur et producteur Arthur qui a fait l'annonce d'un possible partenariat public-privé entre les deux stations, la première étant en manque d'auditeurs, la seconde en manque de fréquences. Un deal gagnant-gagnant qui pourrait intéresser Radio France.

Pas de proposition de reprise pour l'instant

Arthur a lancé l'idée lors de la présentation de la grille de rentrée de sa station, Oüi FM, qu'il détient depuis fin 2008. « Sauver Le Mouv' », voilà son idée. Mais pour l'instant aucune véritable proposition n'a été faite, selon Radio France qui attend de voir avant de se prononcer sur ce qui est pour l'instant une idée.

Toutefois, le présentateur Arthur ne devrait pas tarder à rendre officielle cette annonce avec une proposition auprès de la direction de Radio France. D'autant plus qu'il a tout à y gagner et que les arguments pour convaincre le CSA (Conseil supérieur de l'Audiovisuel) sont forts.

Le Mouv en manque d'auditeurs,  Oüi FM en manque de fréquences

Le Mouv' est une radio à diffusion nationale mais elle a du mal à se faire une véritable audience. Les derniers chiffres de Médiamétrie estiment à 200 000 personnes par jour les auditeurs de la radio publique. Très peu si l'on pense que les fréquences couvrent 50% de la population française.

Et très peu, surtout, si on les compare aux auditeurs de Oüi FM : 340 000 par jour pour une couverture d'à peine un quart de la population. Il est évident qu'un partenariat entre les deux radios ne pourra leur être que bénéfique.

Oüi FM a su convaincre grâce à sa programmation « Rock » mais le propriétaire précédent, le groupe Virgin, n'a pas déployé la couverture nécessaire au moment où il le fallait : les années 90. Oüi FM est donc restée une radio essentiellement écoutée dans le secteur parisien. Il lui faut des fréquences et vite. Et ce pourrait être Le Mouv qui les lui apportera.

Le public et le privé travaillent déjà ensemble dans la télévision

Si lles partenariats public-privé dans la radio sont quasi inexistants, il n'en est pas de même pour la télévision. France Télévision, par exemple, détient des chaînes en partenariat avec le groupe Lagardère. Même la chaîne pour la jeunesse Gulli diffusée sur la TNT est détenue à 34% par la télévision publique, le reste appartenant au groupe Lagardère.

Du coup, rien n'empêche Arthur d'aller au bout de cette idée puisque sur le papier l'autorisation est là. Il reste à convaincre le CSA qui se charge de l'attribution des fréquences auprès des radios. Mais Arthur a son argument de taille : « Nous sommes la seule et unique radio rock de France, c'est notre cheval de bataille auprès du CSA ». Un argument fort.


A découvrir