Assurance auto : un coût de 611 euros par an en moyenne

1.021
Assurer une Tesla coûte 1.021 euros par an en moyenne.

Une assurance auto revient aux conducteurs à 611 euros par an en moyenne. Si les plus jeunes sont particulièrement mis à contribution (1.021 euros par an en moyenne), pour les conducteurs les plus expérimentés la prime descend à 400 euros par an en moyenne, nous apprend le comparateur Assurland.

Pour payer son assurance auto moins cher, mieux vaut avoir entre 66 et 75 ans

Selon votre âge, le modèle de votre véhicule et votre région, vous ne paierez pas votre assurance auto pareil, prévient le comparateur en ligne Assurland, qui a compilé 413.000 tarifs d’assurance auto obtenus sur son site en 2020. Si les conducteurs ont déboursé 611 euros en moyenne (soit presque 51 euros par mois), les 66-75 ans ont eu le plus de chance : ils n’ont payé que 400 euros en moyenne. C’est en effet à cet âge-là que le risque d’un sinistre est le moins élevé, d’après les assureurs. Passé 75 ans, la note augmente à nouveau (440 euros par an en moyenne).

Si les jeunes sont logiquement les plus mis à contribution, l’écart peut étonner plus d’un : selon les données d’Assurland, les 18-25 ans sont obligés de débourser 1.021 euros en moyenne pour leur assurance auto. La note diminue ensuite de façon importante : 648 euros pour les 26-35 ans, puis 518 euros pour les 36-45 ans.

La voiture la plus onéreuse à assurer est… Tesla

La prime d’assurance dépend aussi du contrat choisi. Le prix augmente logiquement sur vous choisissez une assurance tous risques (celle qui va vous vous indemniser pour la plupart des sinistres). Le tarif moyen pour ce contrat, était de 643 euros en 2020. Pour une formule intermédiaire avec responsabilité civile, couvertures bris de glace et vol/incendie, la cotisation moyenne à l’année tombe à 590 euros.

Enfin, le modèle du véhicule a son importance. En moyenne, les heureux propriétaires d’une Tesla, d’une Porsche ou d’une BMW, payeront respectivement à l’année : 1.021 euros, 929 euros et 752 euros. Au contraire, la prime diminue au volant d’une Dacia (451 euros en moyenne), d’une Mitsubishi (498 euros) ou d’une Suzuki (523 euros). La logique des assureurs est simple : plus la voiture est onéreuse à l’achat, plus elle attisera les convoitises des voleurs, et plus elle coûtera également cher en réparations (et donc en indemnisations).


A découvrir