Assurance-vie : et si vous investissiez dans un contrat luxembourgeois ?

70 000 euros
L'État français garantit le capital de l'assurance-vie à hauteur de 70
000 euros en cas de faillite de l'établissement.

La fiscalité en France est en pleine évolution : le gouvernement d'Emmanuel Macron a dans ses cartons différentes réformes qui toucheront les plus aisés comme les plus pauvres. Les premiers sont particulièrement visés avec des nouveautés comme la suppression de l'ISF et sa transformation en IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) ou encore la Flat Tax de 30 % sur les contrats d'assurance-vie.

L'assurance-vie : au centre de la politique du gouvernement français

Après des années fastes durant lesquelles l'Assurance-Vie a volé la vedette au plus classique Livret A très apprécié par les Français, voilà que les taux d'intérêt des fonds en euros des assurances-vie ne sont plus autant intéressants. Une fois les impôts payés, leur niveau de rémunération n'est plus que très proche de celui du Livret A, à savoir 0,75 % totalement défiscalisés.

Sauf que les Français ne peuvent détenir qu'un Livret A par personne (et un LDDS) et que celui-ci est plafonné. Que faire alors de l'argent qui reste ? L'idée de le placer sur un fonds euros d'un contrat d'assurance-vie en France ne semble plus à l'ordre du jour. Mais heureusement l'Union Européenne permet la libre circulation des capitaux et donc il est possible d'aller regarder ce qui se fait au Luxembourg.

Mais pourquoi aller chercher un contrat au Luxembourg ?

Ouvrir une assurance vie luxembourgeoise offre plusieurs avantages par rapport aux contrats français. Entre le super privilège, la ségrégation des comptes et le fait que ces contrats ne sont pas sujets à la Loi Sapin 2, le premier avantage d'un contrat Luxembourgeois par rapport à un contrat Français est sans aucun doute la sécurité qu'apporte ce type de contrat.

Pour ceux qui ne la connaissent pas, la loi Sapin 2 entre en jeu en cas de situation de crise en limitant les retraits des détenteurs de contrats afin de protéger les sociétés d'assurance du risque de défaut de paiement si tous les détenteurs de contrats décidaient de retirer leur argent d'un coup.

Autres avantages de ces contrats :
- une flexibilité accrue en matière d'investissement avec la possible d'accéder à un univers d'investissement très large.
- une tarification très flexible permettant d'obtenir des tarifs extrêmement compétitifs.
- la possibilité de créer des Fonds d'Investissement Dédiés dit FID (pour une gestion sur mesure)

Vous avez donc accès avec ces contrats au meilleur de ce qui se fait et aux meilleurs tarifs.

Enfin, ce qui n'est pas négligeable, le Luxembourg à une dette publique notée AAA par les agences de notation. C'est le niveau le plus élevé que la France à perdu depuis plusieurs années à cause de son niveau de dette proche des 100 % du PIB et de son niveau de croissance inférieur à 1 %.

Autant de raisons (et il y en a d'autres) qui poussent à investir sur des contrats d'assurance vie Luxembourgeois plutôt que Français dès lors que vous ne souhaitez pas vous positionner sur des fonds euros.


A découvrir