Attention aux prélèvements frauduleux sur votre compte bancaire !

13
En réalité, vous avez 13 mois pour vous faire rembourser par votre
banque d'une fraude au prélèvement sur votre compte bancaire.

Vous avez donc trouvé un ou même plusieurs prélèvements suspects sur votre compte bancaire. Un prélèvement suspect, c’est assez simple à repérer : si vous êtes client d’EDF et que vous voyez arriver un prélèvement d’Engie dont vous n’êtes pas client, il y a un problème. Même chose pour un abonné à SFR qui verrait arriver un prélèvement d’Orange ou de Free sur son compte. 

Cela peut être aussi le prélèvement pour une salle de sports dont vous n’êtes pas membre ou à un magazine auquel vous n’êtes pas abonné. 

Treize mois pour contester un prélèvement sur votre compte bancaire

Si vous demandez à votre banquier de contester le prélèvement, et de vous rembourser, il vous répondra quasiment à coup sûr que vous avez 8 semaines pour le faire. Autrement dit, ce qui a été pris indûment sur votre compte en mars, et que vous ne détectez que maintenant, c’est pour votre pomme.

Sauf que c’est totalement faux. En réalité, vous avez 13 mois pour contester un prélèvement. Si le banquier ne vous en parle pas, c’est parce qu’il est obligé de vous rembourser sur simple demande écrite de votre part. À charge pour lui ensuite de se retourner contre le bénéficiaire du virement, pour qu’il le rembourse.
 

Gare aux faux mandats SEPA

Deux cas de figure se présentent alors : le bénéficiaire prouve qu’il dispose d’un mandat SEPA, signé par vos soins : vous allez vous faire chauffer les oreilles.

Mais dans la réalité, ce qui arrive le plus fréquemment, c’est que l’émetteur du virement n’a pas de mandat, ou en tout cas, pas de mandat signé par vous. Dans ces conditions, les prélèvements effectués ne sont pas licites et vous aurez récupéré votre argent. Après, si la prestation existe, vous risquez d’avoir des problèmes. Mais pas avec votre banquier.

 

Retrouvez le podcast ici


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).