Le nombre de chasseurs augmente tous les ans

18 %
Le nombre de candidats qui se présentent au permis de chasse est en
hausse de 18% depuis 2020.

Camaraderie, aspects culinaire et culturel, tradition… Le succès de la chasse ne faiblit pas en France. D’ailleurs, le nombre de candidats à l’examen du permis de chasse augmente tous les ans.

Le permis de chasse, un examen avec une question éliminatoire

Alors que la cause animale tient de plus en plus à cœur les Français, la chasse continue à avoir du succès. Selon la fédération de chasse, le nombre de candidats qui se présentent au permis de chasse est en hausse de 18% depuis 2020. Une tendance à la hausse depuis 3 ans.

Pourtant, le permis de chasse n’est pas facile à obtenir. Cet examen présente deux parties, une partie théorique et une partie pratique. Pour être reçu, il faut obtenir au minimum 25 points sur 31 et avoir répondu correctement à la question théorique éliminatoire. Résultat, un tiers des candidats ne réussissent pas leur permis du premier coup (de fusil !).

Pas de profil-type de chasseur

« Selon la Fédération des chasseurs, il n'y a pas véritablement de "profil-type" du chasseur » détaille BFMTV. Évidemment, « il y a le bon chasseur et le mauvais chasseur » comme le disent les Inconnus dans un de leur célèbres sketchs. Selon de président de la Fédération, « Avec l'amour pour la chasse, il y a tout l'aspect culinaire, culturel qui va avec. Le fait aussi de retrouver des valeurs de camaraderie ».

La saison de la chasse va bientôt commencer avec des dates d’ouverture qui varient selon les départements et sont fixées pour chaque espèce par arrêté préfectoral. Pour rappel, la cotisation annuelle du permis de chasse finance l'office national de la chasse et de la faune sauvage, ainsi que l'indemnisation des dégâts du gibier provoqués aux agriculteurs et qui ne sont pas forcément liés à la chasse. 


A découvrir