Tabac, gaz, retraites, trêve hivernale : ce qui change au 1er novembre

3 %
Les tarifs réglementés du gaz proposés par Engie augmentent de 3% à
partir du 1er novembre.

Chaque mois, de nouvelles mesures entrent en vigueur. Le 1er novembre n’échappe pas à la règle et de nombreux changements sont à prévoir. 

Les prix du tabac et du gaz augmentent

Le 1er novembre est synonyme de hausse des prix du tabac. Le paquet de 20 cigarettes augmente de 50 centimes en moyenne.  Il coûtera autour de 9,10 euros. Dans le détail, les Lucky Strike  coûteront 8,90 euros, le paquet de Marlboro 9,30 euros, les Camel 9,10 euros, les Gauloises blondes, Winston et Winfield atteindront 9 euros. Autre augmentation, les tarifs réglementés d’Engie sur le gaz, de l’ordre de 3% par rapport au tarif du 1er septembre. La facture augmentera de 0,8% pour les clients qui cuisinent au gaz, 1,8% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson et l’eau chaude et 3,2% pour les foyers qui se chauffent au gaz. 

L’allocation adultes handicapés (AAH) est quant à elle revalorisée. Elle passe de 860 à 900 eurs pour une personne seule. Les allocataires vivant en couple et qui bénéficient tous deux de l’AAH, verront l’instauration d’un nouveau plafond sur les ressources. La pension de retraite complémentaire Agirc-Arrco va augmenter de 1%. La valeur de service du point de retraite a été définie à 1,2714 euro contre 1,2588 euro auparavant. Autre revalorisation, les agents de bureaux de douane vont percevoir 56,48 euros supplémentaires par mois, tandis que les agents de surveillance verront une hausse de 65,60 euros.

Les règles sur les indemnités chômage évoluent

Pour ouvrir des droits à l'indemnisation chômage, il faudra avoir travaillé au moins 6 mois (130 jours ou 910 heures) sur les 24 derniers mois contre 4 mois de travail sur les 28 derniers mois. La durée minimale d'indemnisation passe de 4 à 6 mois. La durée maximale d'indemnisation par Pôle Emploi reste fixée à 2 ans pour les moins de 53 ans, 2 ans et demi pour les 53-55 ans et 3 ans pour les plus de 55 ans. Les salariés ayant démissionné pourront également bénéficier de l’assurance chômage s’ils ont un projet de reconversion professionnelle et à condition d’avoir au moins 5 ans d’ancienneté dans l’entreprise qu’ils ont quitté. 

Du côté de la santé, la CMU-C et l’ACS fusionnent et devient la complémentaire santé solidaire (CSS). Les bénéficiaires ne paieront plus leurs dépenses de santé chez le médecin, le dentiste ou à la pharmacie. Elle sera gratuite pour les personnes aux revenus inférieurs à 745 € par mois. Ceux ayant des revenus entre 745 et 1.007 € bénéficieront de tarifs selon leur âge. 

Classique du 1er novembre, l’entrée en vigueur de la trêve hivernale. Aucun locataire ne pourra être expulsé jusqu’au 31 mars 2020. Enfin, dans les cantines scolaires, un menu végétarien sera proposé au moins une fois par semaine. Une expérimentation qui est prévue sur deux ans. 


A découvrir