Automobile : La facture des dépannages sur autoroute augmente

130,06 €
Le prix d'un dépannage sur l'autoroute ou sur une voie express coûte à
partir du 18 septembre, 130,06 euros.

Le dépannage et le remorquage sur autoroute ou sur les routes express coûtent désormais 130,06 euros.

Il faut bien choisir où et quand tomber en panne. À partir du mercredi 18 septembre, le prix forfaitaire d’un dépannage par un garagiste agréé sera de 130,06 euros toutes taxes comprises (TTC), contre 126,93 euros TTC jusqu’à présent. Une augmentation de 2,46% en un an. Attention, ces tarifs ne sont valables que pour les dépannages effectués du lundi au vendredi de 8 heures à 18 heures, hors jours fériés. Pour tout autre moment de la semaine, ils sont majorés de 50%.

Un remorquage à moins de 5 kilomètres de la sortie

Ce nouveau prix s’applique pour toute intervention sur les autoroutes et les routes express munies d’un dispositif d’appel d’urgence, concernant un véhicule au Poids total autorisé en charge (PTAC) inférieur à 1,8 tonne. Pour les véhicules dont le PTAC est compris entre 1,8 et 3,5 tonnes, la facture est portée à 160,82 euros TTC.

La facture comprend le déplacement du véhicule d’intervention, la réparation sur place ou le remorquage du véhicule jusqu’au garage du véhicule d’intervention. L’automobiliste malheureux peut tout de même demander un autre garage si celui-ci est situé à moins de 5 kilomètres de la sortie de l’autoroute ou de la voie express.

Des surcoûts possibles mais règlementés

Pour toute prestation supplémentaire, comme le remorquage au-delà des 5 kilomètres après la sortie d’autoroute ou le remplacement de pièces, les tarifs sont libres mais doivent être impérativement affichés de manière visible et lisible sur le véhicule d’intervention. Le dépanneur doit fournir une facture détaillant les opérations réalisées, sous peine que l’automobiliste saisisse la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations. Ce dernier ne doit pas omettre de prévenir dès que possible son assurance automobile pour se faire éventuellement rembourser la facture, s’il dispose d’une assistance dans son contrat.

Puisqu’on ne choisit jamais ni le lieu ni le moment d’une panne, il est important de suivre à la lettre les recommandations. Ainsi, l’automobiliste doit se garer sur la bande d’arrêt d’urgence, le plus à droite possible et allumer ses feux de détresse. L’ensemble des passagers du véhicule doivent sortir par le côté droit du véhicule et se positionner en sécurité derrière la glissière. Le conducteur doit enfiler son gilet jaune et installer son triangle de pré-signalisation afin d’éviter le suraccident. Enfin, abandonnez le portable et appelez à partir des bornes d’appel d’urgence afin d’être localisé plus rapidement.


A découvrir