Automobile : stabilité des immatriculations neuves en novembre

57,48 %
Les constructeurs français ont une part de marché de 57,48% dans
l'Hexagone.

Le nombre d'immatriculations neuves a très légèrement augmenté en novembre, selon les chiffres des constructeurs. Sur l'ensemble de l'année, les ventes devraient être stables.

Il s'est écoulé 172 734 véhicules neufs en France en novembre, un volume en légère progression de 0,65% par rapport au même mois de l'an dernier. Celui-ci comptait pourtant davantage de jours ouvrés que le mois de novembre 2019 : dans ce contexte, la performance du marché français est donc à souligner. Le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) estime que le nombre d'immatriculations neuves en 2019 sera similaire au volume de l'année 2018. Une prévision qui se confirme quand on regarde le marché depuis le début de l'année : ce sont 2,003 millions de véhicules neufs qui ont été vendus, contre 2,008 millions sur les onze premiers mois de l'an dernier (une différence de 0,25%). Les projections du CCFA devraient donc devenir réalité fin décembre.

Renault tire son épingle du jeu

Durant le mois de novembre, les constructeurs français ont connu des performances opposées. Le groupe Renault affiche ainsi une hausse de ses immatriculations neuves de 11,5% d'une année sur l'autre, avec un total de 42 562 unités. Les véhicules de la marque principale, Renault, ont connu une franche accélération (quasiment 27%) avec 32 617 immatriculations, tandis que la marque low cost Dacia accuse un recul de près de 21% avec 9 770 unités. Le groupe PSA essuie une baisse de 7%, avec 54 503 unités vendues. Les marques Peugeot et Citroën sont en baisse de plus de 3%, Opel de plus de 37%. Satisfecit pour DS, avec une hausse de 2% dans un petit volume de 2 011 unités.

Volkswagen toujours en grande forme

Dans l'Hexagone, les constructeurs français affichent une part de marché de 57%. Parmi les groupes étrangers qui ont connu de beaux résultats le mois dernier, relevons Volkswagen avec une hausse des immatriculations neuves de 8%, avec 23 959 véhicules. Nissan, partenaire de Renault, bénéficie d'une croissance de près de 40% avec 3 399 immatriculations, tandis que Hyundai engrange une hausse de 10,6% (6 862 unités). Fiat Chrysler, qui va se marier avec PSA, essuie une baisse de 6,9% avec 6 017 immatriculations neuves.


A découvrir