L'Autorité des Marchés Financiers surveille aussi les réseaux sociaux



Les opérateurs financiers n’auront plus droit à l’erreur. Diffuser une information financière sur les réseaux sociaux obéit aux mêmes règles que celles encadrant la communication dans les médias traditionnels, et peut donc être sanctionnée de la même manière.

C’est ce qu’a rappelé l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) aux sociétés de gestion de portefeuilles actives en France le 26 mai dernier.

Attention donc aux salariés qui abuseraient des tweets, retweets et des posts concernant les opérations financières sensibles, leurs recommandations de placements ou la promotion de leurs produits structurés.

Ils engagent non seulement leur responsabilité mais également celle de leur employeur. L’AMF recommande d’ailleurs aux sociétés de gestion d’archiver tous les messages publiés sur les réseaux sociaux afin de traiter d’éventuelles réclamations.

Cette intervention de l’AMF s’ajoute aux alertes déjà lancées par l’institution concernant l’explosion de la communication financière sur internet où se côtoient analyses sérieuses et manipulations en tout genre. Sans parler des arnaques aux produits financiers miracles qui se multiplient.

La mise en place d’une réglementation spécifique pour la communication sur les réseaux sociaux n’est toutefois pas à l’ordre du jour ajoute l’AMF. Pour l’instant.


A découvrir