Réduction d'impôt pour frais de scolarité : les députés la rétablissent à l'unanimité

Le projet de budget 2014 prévoit 63,4 miliards d'euros pour l'e
ministère de l'Education nationale (+1,19% par rapport à 2013)

Bonne nouvelle pour les parents d'élèves du secondaire, ils vont quand même pouvoir bénéficier de la niche fiscale concernant les frais de scolarité. Et c'est à l'unanimité que les députés ont voté jeudi pour le rétablissement de cet avantage que le gouvernement voulait supprimer dans le projet de budget 2014. Si la droite qui s'était opposée à l'idée d'une suppression de cette niche se réjouit, elle s'amuse aussi des revirements de situation. « Du jamais vu », déclare ainsi le député centriste Charles de Courson.

Un manque à gagner de 435 millions d'euros

Si c'est plutôt une bonne nouvelle pour les familles, ça l'est moins pour les finances publiques. Le rétablissement de cette niche fiscale va en effet provoquer un manque à gagner de 435 millions d'euros pour les caisses de l'Etat.
Cette réduction fiscale accordée aux familles avec enfants scolarisés dans le secondaire s'établit ainsi :
Collège : 61 euros
Lycée : 153 euros
Supérieur : 183 euros

Question : où le gouvernement va-t-il trouver de quoi compenser ce manque à gagner de 435 millions d'euros dans le projet de budget 2014 ?


A découvrir

Tugdual de Dieuleveult

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.