Avec l'éolien la transition écologique est l'escroquerie du siècle !

150 MILLIARDS €
Les engagements pris par la France pour les 20 prochaines années en
matière de subvention de l'électricité d'origine éolienne et
photovoltaïque se montent à 150 milliards d'euros.

OPINION

Alors que la révolte des Gilets Jaunes a relevé le lien existant entre la taxe carbone et l’installation d’éoliennes dans le cadre de la transition écologique, les Français commencent à prendre conscience des détournements de fonds gigantesques voulus par le président Macron et son ministre François de Rugy.

Il suffit pour ce faire d’analyser les éléments de langage du président et de son ministre de l’Écologie. La « taxe carbone » est nécessaire pour « maintenir le  cap » de la « transition écologique » afin de lutter contre le « réchauffement climatique », car nous avons « une dette climatique »… (sic)

Bref, selon les gouvernants les Français doivent continuer à payer pour financer les énergies renouvelables (éolien et photovoltaïque) qui sont très grassement subventionnées afin d’éviter les émissions de carbone et empêcher que la planète se réchauffe …

Voilà l’argumentaire de nos dirigeants qui se sont engagés, pour des raisons obscures et que l’histoire dévoilera peut-être un jour, à multiplier par trois le nombre des éoliennes en France tout en acceptant de surpayer cette énergie intermittente par l’argent des contribuables et des consommateurs et en supprimant de manière antidémocratique le premier degré de juridiction pour accélérer les installations.

Si on cumule les chiffres de la Commission de régulation de l’énergie et ceux de la Cour des comptes, les engagements pris par la France pour les 20 prochaines années en matière de subvention de l’électricité d’origine éolienne et photovoltaïque se montent au chiffre astronomique de 150 milliards d’euros (120 milliards d’éoliennes terrestres et photovoltaïque et 30 milliards d’euros pour l’éolien en mer) soit 7,5 milliards d’euros par an sans compter le coût des projets à venir...

Cet argent ne sert absolument pas à créer une filière aujourd’hui parfaitement mature au niveau mondial, ne sert pas non plus à créer une industrie en France qui a vendu ses deux fleurons industriels (Alstom et Aréva) et ne sert en rien à financer de la Recherche et Développement dans les énergies vraiment renouvelables.  

NON, cet argent sert uniquement et exclusivement à augmenter les marges astronomiques des sociétés industrielles, parfois étrangères, qui vendent de l’électricité sur-subventionné au profit des actionnaires de ces grands groupes. C’est une énorme extorsion de fonds au détriment des Français qui doivent payer l’augmentation des taxes (éoliennes) sur leur facture d’électricité et la taxe carbone toujours existante sur leur essence.

Incontestablement l’éolien sera l’énorme scandale du 21e siècle par un détournement de fond historique de l’argent des Français.

Car non seulement cet argent est gaspillé pour rien, mais il est parfaitement inefficace pour abaisser en France les émissions de carbone. En effet, la particularité de la France est d’être un des pays les moins carbonés au monde avec plus de 90 % de l’énergie non émettrice de gaz à effet de serre.

L’installation d’éoliennes en France et leur multiplication par trois n’auront strictement aucun effet de baisse des émissions de carbone mais conduiront au remplacement d’une production d’énergie non carbonée stable par une énergie intermittente qui nécessite la compensation avec des énergies fossiles émettrices, elles, de gaz à effet de serre.

Bref plus on installe d’éoliennes plus on augmente la production de carbone et plus on contribue à ce prétendu réchauffement climatique. C’est l’énorme paradoxe et l’incroyable escroquerie de l’éolien.

Cette opération ne peut se réaliser que par l’énorme matraquage médiatique culpabilisateur des Français à qui l’on fait croire que s’ils ne paient pas ce sera la fin du monde et le ciel leur tombera sur la tête.

Cette incroyable fake news doit être combattue avec force et les Français doivent prendre conscience que c’est cette supercherie qui est finalement au cœur de la Révolution des Gilets Jaunes.


A découvrir

Louis Marin

Louis Marin est sur le site Economiematin le pseudonyme de Fabien Bouglé lanceur d’alerte écologiste français et auteur du livre Éoliennes : la Face noire de la transition écologiques, publié en 2019 aux éditions du Rocher. 
Depuis 10 ans, il dénonce le désastre écologique et financier des éoliennes. Entre 2011 et 2016, il est en lien avec le SCPC (service central de prévention de la corruption) du ministère de la Justice français qui dévoile le scandale de la corruption dans l’industrie éolienne. Il contribue à rendre public en 2018, le prix exorbitant de rachat de l'électricité des éoliennes en mer. A la suite de ces révélations, ce tarif a été renégocié à la baisse par le gouvernement français. Il a été auditionné en juillet 2019 à l'Assemblée nationale par la commission d'enquête parlementaire sur les énergies renouvelables.