L'avenir de l'Europe passe par la préservation de son agriculture et des ses autres secteurs clés

5 %
L'agriculture représente 5 % des emplois en Europe.

L’Europe dispose des atouts nécessaires pour se construire un avenir solide mais pour cela il est nécessaire d’agir pour les défendre et les promouvoir.

La crise agricole que nous rencontrons actuellement n’est que la face immergée d’un plus vaste désintéressement politique qui sévit actuellement en Europe. Le secteur agricole fait aujourd’hui l’objet d’une démobilisation des organes politiques, alors qu’il s’agit d’un secteur stratégique vital au même titre que l’énergie ou encore le Big Data. Ces secteurs nécessitent une gestion particulièrement réfléchie et orientée sur le long terme, or les décideurs politiques n’en n’ont apparemment pas encore pris conscience.

Nous ne pouvons pas aller de l’avant sans prendre conscience de la nécessité de défendre nos secteurs stratégiques.  La future place qu’occupera un acteur sur la scène internationale, dépend de son habileté à prendre la pleine mesure, aujourd’hui, des enjeux liés aux différentes spécificités de ces secteurs clés. Les États-Unis ou la Chine l’ont bien compris contrairement à l’Union européenne visiblement. La situation que vivent actuellement les agriculteurs est criante. Les différents décideurs politiques n’ont pas encore pris conscience de leur importance stratégique au niveau européen et mondial ni de la nécessité de les protéger.

L’abandon de notre agriculture engendrerait des conséquences désastreuses à plusieurs niveaux et aboutirait à une détérioration du mode de vie que nous connaissons actuellement. Le commissaire européen à l’agriculture et au développement rural, Phil Hogan, ne se préoccupe pas de cette question et continue de mener l’agriculture européenne vers un vide stratégique qui sera lourd de conséquences pour la population européenne.

Or, en pleine période de négociation du TAFTA (TTIP), il est nécessaire de se poser les bonnes questions afin de préserver l’avenir de l’Union européenne. Si nous aspirons à construire une Europe forte et indépendante, il est essentiel de protéger nos secteurs clés comme l’énergie, l’agriculture ou encore le Big Data, avec des décisions fortes et concrètes.

L’Europe dispose de précieuses ressources qui nécessitent une attention particulière ainsi qu’une vision stratégique. Il est temps « d’aboutir à une prise de conscience collective tant au niveau de la population européenne que des décideurs politiques européens », comme le préconise l’Initiative de Défense de l’Économie européenne (IDÉE).


A découvrir


Alexis Pinon

Après un parcours à la Sorbonne en Management stratégique international, Alexis Pinon a enchaîné sur un Master 2 en stratégie d'intelligence économique afin de se spécialiser sur les enjeux relatifs aux secteurs stratégiques du monde actuel et futur comme l'énergie, l'agriculture ou encore le Big Data.