Vols : quelles destinations affichent le plus de retards ?

79 %
79 % des vols Lyon-Tunis ont été retardés entre juin 2016 et mai 2017.

Si vous avez opté pour l’avion pour vous faire transporter sur le lieu de vos vacances, sachez que votre vol aura très probablement du retard s’il est à destination de la Tunisie, de l’Algérie ou encore de la Turquie.

Chez la compagnie aérienne la moins ponctuelle, 50 % des vols ont du retard

Selon AirHelp, société spécialisée dans l’obtention pour le compte de passagers aériens d’indemnisations en cas de retard ou d’annulation de leur vol, sur la période entre juin 2016 et mai 2017, c’est à destination de la Tunisie que les passagers aériens au départ d’aéroports français ont subi le plus de retards. Sur Lyon-Tunis, 79 % des vols ont été retardés. La proportion a été de 68 % sur Lyon-Djerba et de 67 % sur Nice-Tunis.

Autre pays du Maghreb, l’Algérie se classe deuxième parmi les destinations affichant le plus de retards. Viennent ensuite la Turquie, la Sierra Leone, le Mali, l’Azerbaïdjan, l’Arménie, la Côté d’Ivoire, le Maroc et le Canada. 84 % des vols ont été retardés sur Orly-Montréal et 70 % sur Toulouse-Montréal.

Côté compagnies aériennes, la palme du transporteur cumulant le plus de retards revient à l’israélien El Al : 50,4 % des vols de cette compagnie aérienne, connue pour ses mesures de sécurité draconiennes, sont retardés. Dans le reste du classement on trouve Hainan Airlines, TunisAir Express, Ural Airlines, Gulf Air, Air Canada, Egyptair, Pakistan International Airlines, Air India et Kenya Airways.

Le renforcement des contrôles est une cause majeure de retards

Ces statistiques sont publiées alors même que des files sans précédent se forment tous les jours dans les deux aéroports parisiens pour le contrôle aux frontières et le contrôle de sûreté, obligeant les compagnies aériennes à retarder le décollage.

Ces files sont la conséquence directe du rétablissement des contrôles aux frontières sur certains vols à destination de pays de l’espace Schengen. Le principe de non-discrimination oblige les policiers à contrôler l’ensemble des passagers d’un vol. Sur décision du Ministère de l’Intérieur, 110 CRS ont été rappelés en renfort pour prêter main forte à leurs collègues de Roissy et Orly.