Baisse des impôts, dépendance : quel financement ?

54 %
54% des Français sont contre l'allongement du temps de travail pour
financer la dépendance.

Emmanuel Macron va détailler ce jeudi 25 avril les mesures que l’exécutif va prendre pour répondre à l’urgence sociale issue du grand débat national et du mouvement des « gilets jaunes ».

C’est lundi dernier que le chef de l’État aurait dû dévoiler son jeu, mais l’incendie de la cathédrale Notre-Dame a rebattu les cartes. C’est donc ce jeudi, durant une conférence de presse, qu’Emmanuel Macron déroulera son programme, dont on connait déjà les grandes lignes puisque le discours a fuité : réindexation des petites retraites sur l’inflation, arrêt jusqu’à la fin du quinquennat des fermetures d’écoles et d’hôpitaux, suppression de l’ENA, baisse de l’impôt sur le revenu… Toutes ces mesures vont également devoir être financées, et c’est sur ce point que le président de la République est attendu.

Niches fiscales, réduction de la dépense publique

Plusieurs pistes ont été évoquées, comme la suppression de plusieurs niches fiscales, la réduction de la dépense publique, mais aussi la nécessité de travailler davantage. En filigrane, se pose aussi la question du financement de la dépendance, un sujet majeur qui va nécessiter des sacrifices.  Suppression d’un jour férié ? Abandon des 35 heures ? Augmentation des années de cotisation retraite ? Des mesures qui sont autant de chiffons rouges pour les syndicats. Dans le cadre de la réforme des retraites actuellement en cours de discussion, Edouard Philippe et plusieurs ministres ont assuré ne pas vouloir toucher à l’âge de départ, fixé à 62 ans.

Des pistes difficiles à trouver

Un allongement de la durée de cotisation retraite n’a pas non plus la faveur des Français : 54% y sont opposés, selon un sondage IFOP pour le Journal du Dimanche. L’éventualité d’un financement de la dépendance par l’impôt semble en tout cas hors de question alors que les « gilets jaunes » ont bien montré l’exaspération d’une partie des Français vis-à-vis de la pression fiscale.


A découvrir