Le pouvoir d'achat des retraités poursuit sa baisse

25 ans
Le pouvoir d'achat des retraités diminue depuis 1992.

En octobre, la pension des retraités a été revalorisée de 0,8 % en octobre. Malheureusement pour eux, cette hausse ne compensera pas l'inflation prévue (0,9 %). Et leur pouvoir d'achat diminue depuis vingt-cinq ans à cause de l'augmentation des cotisations et des faibles revalorisations.

Une baisse dans la durée

Le 28 septembre 2071, l'inquiétude grandissait chez les retraités qui avaient manifesté contre la hausse de la CSG en janvier 2018, qui se traduira par une baisse des pensions pour une bonne partie d'entre eux. Malgré la hausse annoncée ce mardi par Les Echos, leur colère ne risque pas de s'atténuer. En effet, l'augmentation de la pension de 0,8 % ne compensera pas l'inflation prévue de 0,9 %.

Plus inquiétant, leur pouvoir d'achat a diminué sur la durée, du fait de la faible revalorisation des pensions, notamment depuis 2010 avec l'augmentation des prélèvements sociaux. Le quotidien économique peut l'affirmer puisqu'il s'appuie sur un document de travail du Conseil d'orientation des retraites (COR), qu'il est parvenu à se procurer. Il peut donc retracer toute l'évolution de la pension nette pendant dix à vingt-cinq ans concernant quatre générations de 70 à 85 ans.

Selon Agnès Buzyn, la pension de retraite ne serait finalement revalorisée qu'en janvier 2019

« Le maintien du pouvoir d'achat relatif de l'ensemble des retraités par rapport à l'ensemble de la population s'explique exclusivement par l'effet noria », c'est-à-dire générationnel, souligne ainsi le COR. Selon ces données, les revenus des retraités ont augmenté dans leur ensemble, puisque la pension nette moyenne est passée de 63 % du revenu d'activité moyen en 2010 à 66 % en 2015. Cette évolution est liée au fait que des pensionnés modestes des générations les plus anciennes sont décédés, et ont été remplacés par des retraités ayant de meilleures pensions à la liquidation, après avoir mené des carrières mieux rémunérées et plus longues.

Interrogée sur la baisse du pouvoir d’achat des retraités, la ministre des Solidarités et de la Santé a indiqué sur BFMTV ce mardi 5 décembre 2017 que la pension de retraite serait finalement « revalorisée en janvier 2019 plutôt qu'en octobre 2018 ». Agnès Buzyn a néanmoins tenu à préciser : « À cette même date le minimum vieillesse sera aussi revalorisé de 30 euros ».


A découvrir