La baisse du Livret A va vous faire perdre des milliards

1,1 %
L'inflation est estimée à 1,1% en 2020 par la Banque de France.

La bombe est lâchée et le Livret A va battre un nouveau record, à la baisse, le 1er février 2020. son taux chute encore ce qui, malgré la défiscalisation des intérêts dont il bénéficie, va le rendre encore moins attractif… au point de commencer à faire perdre beaucoup d’argent aux Français. Une mauvaise nouvelle, alors que les assurances-vie elles aussi ne sont plus rentables.

Bruno Le Maire annonce la baisse du taux du Livret A

La baisse était pressentie mais les épargnants pouvaient avoir encore un peu d’espoir, le gouvernement étant toujours en mesure de fixer arbitrairement le taux de rémunération du Livret A et de son cousin, le LDDS, pour qu’il soit supérieur au calcul mathématique. En un sens, c’est ce que le gouvernement a fait… mais ça n’empêchera pas le Livret A de voir son taux baisser.

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, l’a annoncé dans un entretien accordé au journal Le Parisien le 15 janvier 2020 pour faire part aux Français de la mauvaise nouvelle : le taux du Livret A et du LDDS tombera à 0,50% le 1er février 2020.

Mais qu’il en soit pas dit que le gouvernement ne pense pas aux Français et à leur épargne : le ministre précise que « si nous appliquions la formule de calcul, la rémunération du livret A tomberait à 0,23% ». Alors 0,50 %, c’est un cadeau, que personne n’ose dire autrement. Du moins, c’est plutôt un engagement maintenu, le gouvernement ayant toujours annoncé que le Livret A ne baisserait pas sous ce seuil minimum.

Combien d’argent vont perdre les Français avec ce nouveau taux ?

Si le Livret A et le LDDS ont toujours, à leur avantage, la défiscalisation des revenus et, surtout, le fait que l’argent qui y est déposé est disponible immédiatement, contrairement à un contrat d’épargne du style assurance-vie, ce nouveau taux de 0,50% par an va faire perdre beaucoup d’argent aux ménages français.

Prenons un Livret A remplit au maximum, soit 22.950 euros au 1er janvier 2020, et supposons qu’aucun retrait n’y est effectué. Alors, à la fin de l’année, avec ce nouveau taux de 0,50%, ce livret aura rapporté environ 114 euros sur l’ensemble de 2020. Sauf que, si on prend les prévisions de l’inflation en France de la Banque de France pour 2020, elle devrait être de 1,1%. Pour que le Livret A n’entraîne pas de perte réelle d’argent, il faudrait que son taux de rémunération soit de 1,1 %… et il est de moitié : la perte nette est donc de plus de 114 euros.

Maintenant, prenons l’encours du Livret A et du LDDS en France, sachant que la collecte des deux livrets est positive depuis des années, on peut sans trop prendre de risques l’estimer a minima nulle en 2020. Or novembre 2019, dernière donnée disponible, les Français détenaient 409 milliards d’euros sur l’ensemble de ces livrets défiscalisés. Avec une rémunération de 0,50%, cette somme rapportera, aux Français en 2020, 2,1 milliards d’euros… Si on se base sur l’inflation prévisionnelle pour 2020, les Livrets A et LDDS vont donc faire perdre plus de 2,1 milliards aux ménages.


A découvrir