La Banque de France prévoit une croissance qui stagne en 2019 et 2020

1,3 %
La croissance devrait s'établir à 1,3% en 2019 et 2020.

La croissance va stagner en 2019 et 2020, d'après les prévisions de la Banque de France. Il faudra attendre 2021 pour voir le PIB progresser plus franchement.

L'économie française devrait croître de 1,3% cette année, et du même niveau pour l'année prochaine. Les prévisions de la Banque de France ont revu à la baisse la croissance pour 2020, de 0,1 point par rapport à de précédentes estimations. Pour l'année prochaine, l'institution et le gouvernement sont au diapason, puisque le projet de finances 2020 se basera sur une hypothèse de croissance de 1,3%. La Banque de France explique cette stagnation par les tensions commerciales et plus généralement, l'environnement externe : le Brexit et la guerre commerciale qui fait rage entre les États-Unis et la Chine vont peser sur l'activité française.

Environnement extérieur

La banque centrale estime donc que l'augmentation des risques liés à l'environnement extérieur pousse la prévision de croissance pour la France à la baisse. Mais finalement d'assez peu. C'est la demande intérieure qui tirera la croissance avec une contribution à la valeur ajoutée de 1,5 point grâce à la hausse du pouvoir d'achat attendu en 2019 (+2,3%). Une augmentation supérieure à l'activité. En revanche pour 2020, le pouvoir d'achat devrait progresser de 1,4% seulement.

Gains de pouvoir d'achat

Ce pouvoir d'achat supplémentaire ne bénéficie cependant pas complètement à la consommation. En fait, une bonne part de ces gains sert à alimenter le bas de laine des Français : leur taux d'épargne a augmenté de 15,1% en moyenne au premier semestre, contre 14,2% l'an dernier. Néanmoins, la Banque de France estime que l'accélération de la consommation des ménage va se poursuivre, y compris jusqu'en 2021. Quant au taux de chômage, il devrait s'établir à 8,5% cette année, 8,1% en 2020 et 7,9% en 2021.


A découvrir