Banque : la fin des distributeurs de billets ?

4,1 %
Le nombre de distributeurs de billets a baissé de 4,1% en 2019.

Synonyme de vie économique locale, les distributeurs automatiques de billets (DAB) sont de moins en moins nombreux en France et leur disparition s'accélère dans les grandes villes, d’après un rapport de la Banque de France. 

En 2019, les banques ont supprimé plus de 2.000 distributeurs de billets 

Avec 50.316 distributeurs de billets en activité fin 2019 contre 52.451 un an auparavant, le nombre d'automates a baissé de 4,1% en 2019, en France métropolitaine. C’est ce que rapportent la Banque de France et le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance, dans un communiqué commun publié mercredi 29 juillet 2020. 

Cette diminution est concentrée sur les villes les plus peuplées : -4,7% pour celles de 10.000 habitants et plus. Elle est liée à une « optimisation des installations existantes dans les zones les mieux équipées », précise le Banque de France. En revanche, les automates ont augmenté dans les villes de moins de 500 habitants : +2,7%. 

La Banque de France assure toutefois que l’accessibilité aux DAB n'a globalement pas changé. « Le nombre de communes équipées d’au moins un distributeur de billets ne diminue que de 0,2% en un an » et que 99% des Français possède un distributeur de billets sur sa commune ou dans une ville située à moins de quinze minutes en voiture.

Les paiements par carte et mobile en plein essor 

Cette diminution du nombre de distributeurs de billets est le reflet d’un changement des moyens de paiement amorcé il y a bien longtemps. La valeur des transactions en espèces diminue chaque année, avec une baisse de 13,2% entre 2012 et 2019, rappel le communiqué. Les règlements par carte bleue représentent plus de 60% des règlements courants, selon les données du Groupement des cartes bancaires, l'organisation interbancaire qui gère le système de paiement par carte. La crise du coronavirus aura également accentué le phénomène, avec la généralisation des paiements sans contact. Les paiements mobiles ont eux aussi augmenté avec l’essor des banques en ligne.

En réduisant le nombre d’automates, les banques cherchent à optimiser les coûts de gestion, d'installation et de maintenance de ces derniers. L’achat d’un DAB est estimé entre 35.000 et 50.000 euros tandis que l’entretien et l’alimentation en billets seraient de 15.000 euros par an selon BFM BusinessMême si les distributeurs de billets sont de moins en moins nombreux dans le paysage, ils ne sont pas près de disparaître. 


A découvrir