De plus en plus d'agences bancaires vont fermer leurs portes

12,6 %
12,6 % des agences bancaires françaises pourraient fermer leurs portes
d'ici à 2020.

Avec l’essor du digital dans l’univers bancaire, de plus en plus de banques envisagent la fermeture d’agences en France. Une tendance qui devrait s’accentuer en 2018.

12,6 % des agences bancaires fermeront d'ici à 2020

Si l’on se fie aux résultats de la projection réalisée par le cabinet Sia Partners, le nombre d’agences bancaires qui fermeront leurs portes d’ici 2020 ne devrait pas décroître. En effet, selon cette étude, 12,6 % des agences bancaires de France devraient mettre la clé sous la porte d’ici à fin 2020. La faute à la digitalisation du secteur bancaire, et à l’essor des banques en ligne qui séduisent de plus en plus de clients.

Si l’on compare par rapport à la période 2012-2016, le rythme de fermeture des agences bancaires sera donc multiplié par quatre d’ici à 2020. Concernant cette tendance, la France état jusqu’à présent plutôt à la traîne. Entre 2012 et 2016, 11 % des agences bancaires italiennes ont fermé, 12 % pour les banques allemandes, et 24 % pour les banques espagnoles contre 3 % des agences bancaires françaises.

L'essor du digital et des banques en ligne

Le cabinet Sia Partners semble donc anticiper une forme de rattrapage français en la matière, dans les années à venir. Face à la baisse de la fréquentation des agences bancaires, à la fuite des clients vers les banques 100 % digitales, les banques traditionnelles françaises sembleraient donc avoir vu l’intérêt de fermer certaines de leurs agences, et à investir dans le numérique, ce qui restera sans doute moins onéreux que d’entretenir des officines ici et là.

Reste que les banques devront user de jugeote. Dans certaines zones du pays, rurales notamment, là où l’Internet très haut débit est encore assez peu développé, l’agence bancaire reste le seul moyen de pouvoir accéder aux services d’une banque. L’enjeu de proximité y est primordial. Cela dit, les banques semblent l’avoir compris puisque selon Sia Partners, c’est l’Île-de-France qui serait la première exposée à la fermeture d’agences.


A découvrir

Jean-Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour RCF où il est en charge de l'actualité sur web. Il a travaillé pour Perspective Entrepreneurs, Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et ancien membre de l'Association des Journalistes de Défense.