Balance ton bricolo : un site qui défend les consommateurs des entreprises du BTP

20 %
En 2018, 20% des réclamations concernaient le BTP selon la DGCCRF.

Outre le travail dissimulé, le bâtiment est un secteur où les arnaques sont nombreuses: malfaçons, retards de paiement, travaux non terminés...Face à ces fraudes, la lutte s’organise. 

Un secteur propice aux fraudes 

En France, le secteur du bâtiment est un pilier de l’économie. Il représente 8% du Produit Intérieur Brut (PIB) et près de 300 milliards d’euros de chiffre d’affaires chaque année. Ces chiffres poussent certains chefs d'entreprises à la fraude, et les exemples sont nombreux : fraudes aux faux fournisseurs, usurpation d’identité, retards de paiements… Selon une enquête de l’association CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) publiée en 2017, le nombre de travaux de construction ou de rénovation d’un logement subissant deux litiges et plus avait augmenté de 112 % en deux ans.

En 2018, la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a ainsi enregistré 64.607 réclamations de consommateurs, dont près de 20% concernent le secteur de l'immobilier et du logement. Le BTP est ainsi le deuxième secteur le plus générateur de plaintes, après celui des produits non-alimentaires et des télécommunications.

La lutte contre ces arnaques est renforcée

Face à la hausse des fraudes, les victimes sont souvent démunies. Le site internet : Balance ton bricolo (en référence au mouvement balance ton porc) vient en aide aux propriétaires qui ont été arnaqués par des chefs d’entreprises peu scrupuleux. Il permet de se renseigner sur les arnaques « en cours » ou qui ont déjà été jugées comme l’affaire "Ozéo Cuisines", des cuisines qui n’étaient jamais livrées aux acheteurs. Si vous aussi vous avez été également victime d’un professionnel, il possible d’envoyer votre témoignage au site balance ton bricolo ou encore de contacter Info Escroqueries au 0 805 805 817 (numéro vert, appel gratuit).

Le gouvernement à lui aussi accentué sa lutte contre les fraudes dans le secteur du bâtiment et principalement dans celui de la rénovation énergétique, avec la mise en place du label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) renforcé. 


A découvrir