Énorme ! BFM découvre l'insolvabilité généralisée du système !

Dans un monde de taux négatifs le rendement de votre épargne va tendre
vers 0 avant de devenir négatif avec le temps.

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

J’aime bien suivre les Experts, l’émission animée par Nicolas Doze, mais l’émission de mercredi dernier a largement dépassé toutes mes attentes, que dis-je tous mes rêves les plus fous de vérités économiques révélées au monde !

Tout se joue dès le départ de l’émission ou presque ! À la 5e minute.

Nicolas Doze mon présentateur préféré demande faussement naïvement à Jean-Paul Petit, président des Cahiers Verts de l’Économie, si, il ne pense pas que les avantages des taux négatifs ne sont pas inférieurs aux effets pervers ?

C’est, disons-le, une bonne question, et pas uniquement théorique. Mais la réponse est passionnante, surtout, que durant les 40 minutes qui vont suivre, personne, ne viendra contredire de près ou de loin le constat effectué par Jean-Paul Petit.

Je cite :

Les taux d’intérêts négatifs ? Il n’y a pas le choix !

« Si t’aimes pas les intérêts négatifs tu n’as qu’à aller en Argentine.

Il n’y a pas le choix.

À partir de 2015 la FED a décidé de normaliser.

À 3.26% pour l’économie US impossible d’aller plus loin.

On ne peut pas aller plus loin.

Qu’est-ce qui va nous dire Mr marché obligataire ? Si on normalise comme avant, vu le niveau de dette, vu l’insolvabilité potentielle des acteurs publics et privés compte tenu de la remontée des taux, vu l’extrême sensibilité d’un grand nombre de secteurs majeurs comme  l’immobilier ou d’autres, sensibles aux taux d’intérêt compte tenu de la dette et de la financiarisation de l’économie, on ne peut pas y aller. À la prochaine récession, les taux tomberont encore plus bas, surtout en Europe.

La loi naturelle du système a été définie par le Japon. Pendant 10 ans le Japon nie le phénomène déflationniste. Le monde entier aujourd’hui se japonise. C’est la loi de l’histoire… »

Je vous invite franchement à revisionner cette émission tant que vous le pouvez et que la bande est encore en ligne.

Taux négatifs pour très longtemps !

Je suis donc pleinement d’accord avec BFM ce qui est suffisamment rare pour le dire. Nous partageons la même analyse.

Mais nous allons aller un peu plus loin.

Si le degré d’insolvabilité est tel, les taux ne pourront plus jamais remonter. Nous sommes d’accord.

Cela a quand même un paquet d’implications très concrètes notamment pour vos sous et autres pépètes !!

Par exemple dans un monde de taux négatifs le rendement de votre épargne va tendre vers 0 avant de devenir négatif avec le temps.

En clair ? Votre épargne ne rapporte plus grand-chose et demain carrément plus rien.

Dans un monde de taux négatifs, les dépôts finiront inévitablement par être taxés selon des formules et autres règles que nos mamamouchis ne manqueront pas de définir dans moult règlements bancaires, fiscaux etc… Vous allez donc perdre votre argent de plus en plus vite.

Dans un monde de taux négatifs, le pouvoir d’achat de votre monnaie va décroître considérablement.

Dans un monde de taux négatifs, il faut repenser la totalité des techniques classiques et traditionnelles de gestion de patrimoine.

La raison est simple. L’ensemble des règles, des techniques, des méthodes de gestion et de placement est basé uniquement sur le postulat que les taux d’intérêts sont positifs parce que l’épargne des uns finance les projets des autres, et que la loi de l’offre et de la demande permettront de fixer un prix d’équilibre à l’argent (appelé taux d’intérêt).

Quand ce mécanisme clef, ne fonctionne plus, ce qui est la première fois dans l’histoire de l’humanité, alors il faut réinventer totalement les règles du jeu patrimoniale.

C’est que je suis en train de faire dans le dossier spécial que mes abonnés à la lettre STRATÉGIES auront accès à la fin du mois de septembre ! Pour en savoir plus c’est ici.

Il y a des solutions, et je partagerai avec vous un montage puissant pour tenter de limiter les risques au maximum, de vous laisser le plus de latitude possible, et d’optimiser considérablement la fiscalité présente et future !! Tout un programme.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae.


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.