Biberon : un bébé boit jusqu'à 1,5 million de microplastiques par jour

1,5 million
Un bébé avale en moyenne 1,5 million de microplastiques par jour.

Selon une étude publiée le 19 octobre 2020, un bébé d’un an qui boit au biberon, avale en moyenne 1,5 million de microplastiques par jour. Reste à savoir quels sont les effets sur sa santé.

Un bébé qui boit au biberon avale en moyenne 1,5 million de microplastiques par jour

Cette nouvelle annonce-t-elle le retour des biberons en verre, comme ceux de nos grands-parents ? Elle confortera aussi sûrement les mères qui ont choisi d’allaiter. Selon une étude britannique publiée le 19 octobre dans la revue Nature Food, un bébé d’un an avale en moyenne 1,5 million de microplastiques par jour.Pour mener à bien leur recherche, les scientifiques ont exposé plusieurs modèles de biberons en polypropylène à la préparation classique du biberon, c’est-à-dire sa stérilisation puis la reconstitution du lait maternisé avec une eau qui a été chauffée afin d’en éliminer les bactéries.

Les chercheurs se sont alors aperçus que la quantité de microplastiques variait en fonction de la température de chauffage de l’eau. Pour le biberon de lait préparé avec de l’eau chauffée à 95 degrés, la quantité de microplastiques atteint jusqu’à 55 millions par litre tandis que pour une eau chauffée à 25 degrés, elle peut descendre à environ un demi-million.

Comment préparer le biberon de lait de son bébé ?

Les travaux des scientifiques affirment aussi que l’exposition aux microplastiques est plus importante dans les pays développés : 2,5 millions en Europe et 2,3 millions en Amérique du Nord. Un résultat peu surprenant dans la mesure où moins de femmes allaitent dans ces pays.

Si pour l’heure les chercheurs ne connaissent pas l’impact de ces microplastiques sur la santé des bébés, ils préconisent plusieurs recommandations. Ils conseillent de rincer trois fois le biberon à l’eau stérilisée, de préparer le lait avec une eau bouillie dans une casserole et non dans une bouilloire en plastique, d’utiliser un récipient qui n’est pas en plastique et de verser le lait maternisé, une fois refroidi, dans le biberon.


A découvrir