Ne parlez plus de « Big Data » : le terme français est désormais « Mégadonnées »

8,9 MILLIARDS $
Le marché des "Mégadonnées" (ou "Big Data") pèsera environt 8,9
milliards de dollars en 2014.

BESTOF ETE 2021 : article intialement publié le 25 août 2014

« Mégadonnées », voilà qui pourrait être le nom d'un nouveau super-héros qui veille sur les données du monde entier dans quelque nouveau Comic de chez Marvel ou DC. Mais non, ce terme est désormais la traduction officielle du plus célèbre « Big Data », validée vendredi 22 août 2014 par la Commission générale de terminologie et de néologisme. Et en 2014, ce n'est pas le seul nouveau mot de la langue français qui a fait son apparition et qui a bien peu de chances de prendre racine dans nos mœurs.

Les nouveaux termes dans le domaine informatique


La Commission générale de terminologie et de néologisme travaille sur l'adaptation, en Français, des mots anglais que l'on utilise tous les jours. Un peu comme le terme « courriel » qui est le terme français pour « e-mail ». Et si ce dernier a plutôt réussi son coup, les autres risqueront d'avoir du mal. A commencer par le dernier-né.


Le Journal Officiel du 22 août 2014 mentionne en effet la naissance du terme « Mégadonnées », traduction du « Big Data » ou le concept recouvrant la question de la quantité gigantesque de données disponibles et récoltées par les sites internet. C'est sûr que, sur un CV, être un « spécialiste des Mégadonnées » ça a de la gueule.


Si certains sont quasiment logiques, « l'Open data » est devenu, en mars 2014, « Données ouvertes », d'autres sont plus bizarres. Ainsi, EconomieMatin qui est un « Pure Player » devient, en français, un journal « tout en ligne ».

Oubliez les « blackout » et parlez de « voile noir »


Un terme très utilisé, « blackout », a une signification particulière en Aéronautique : il définit la perte de conscience temporaire d'un pilote. Ce dernier, toutefois, ne sera plus victime de « Blackout » mais bien d'un « Voile Noir ».


Il y a également le terme « numérisme » et son contraire « l'innumérisme » qui font leur entrée. Ils traduisent le concept anglais de « numeracy », soit la capacité à « manier les nombres et les calculs dans les situations de la vie courante » selon le Journal Officiel. Un terme propre à l'éducation qui, contrairement à « Mégadonnées », devrait rapidement prendre racine.

Le « Lean Management » : la production au plus juste


Le Journal Officiel s'attaque également à des termes spécifiques à l'économie comme le « Lean Management » qui consiste à adapter les coûts de production pour les orienter au plus bas et engranger des marges plus importantes. Désormais, en français, on parlera de « production au plus juste ».


« L'antidumping duty », notion de droit du commerce définissant des mesures prises par un état pour augmenter le prix d'un produit importer si celui-ci est vendu en-dessous de son prix de revient ou de son prix dans le pays d'origine, devient en français « droit correcteur ». Inutile de dire que ce terme-là va revenir souvent.

Source: http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140823trib000845527/megadonnees-voile-noir-numerisme-revue-des-termes-anglais-francises-par-le-journal-officiel-en-2014.html


A découvrir