Non, le nouveau billet de 5 euros n'est pas un billet de Monopoly.... #BESTOF

Le nouveau billet de 5 euros mis en circulation par la BCE laisse
perplexe les citoyens de la zone euro.

Depuis début mai 2013 le billet de 5 euros nouvelle formule passe de main en main non sans provoquer parfois quelques crispations chez les commerçants. Les clients qui ne le connaissent pas encore font parfois la tête lorsque le nouveau billet, plus petit que l'ancien et plus coloré, leur est proposé en guise de rendu de monnaie.

 

La BCE (Banque Centrale Européenne) aurait-elle mal préparé l'introduction du nouveau billet ? D'un côté, les détecteurs de faux billets des commerçants ne sont bien souvent pas encore à jour pour reconnaître la nouvelle coupure. De l'autre, les consommateurs semblent la plupart du temps découvrir l'existence de ce nouveau billet dont on en a en effet relativement peu parlé en amont de son lancement.

 

Pourtant, ce nouveau billet a bien des atouts : D'abord, à l'heure de la crise grecque et alors que l'on a évoqué à de nombreuses reprises l'hypothèse d'une sortie de la Grèce de l'euro, le nouveau billet de 5 euros affiche un visage dans son filigrane. Non pas la chancelière allemande Angela Merkel, mais celui d'une déesse grecque, tirée de la mythologie, et fort à propos nommée... Europe. Tout un symbole.

 

Ensuite, ce portrait holographique, technologie innovante, renforce la sécurité du billet,  réputé impossible à imiter... Jusqu'à ce que des petits malins y parviennent. Reste une rumeur : l'hypothèse non confirmée que ce billet soit équipé d'une micro-puce RFID (Radio Frequency Identity Number) permettant, en l'interrogeant à distance, d'obtenir son numéro de série unique, et d'être ainsi certain que ce billet est un vrai. Si cette rumeur n'en est pas une, cela pourrait expliquer aussi pourquoi les détecteurs de billets actuellement en service ne savent pas encore le reconnaître...

 

A l'occasion de la période estivale, economiematin.fr vous propose les meilleurs articles de 2012 et 2013.

Article initialement publié le 28/05/2013


A découvrir