Bitcoin, la monnaie électronique qui fait de plus en plus parler d'elle

Le cours du Bitcoin est passé de 13 dollars en janvier à 130 environ
aujourd'hui (après l'éclatement de la bulle de mars).

Mi-mai avait lieu la grande réunion annuelle consacrée au bitcoin à San José en Californie (cf www.bitcoin2013.com). Philippe Herlin vient de publier chez Eyrolles un ebook consacré au bitcoin et aux monnaies complémentaires. Il a interviewé en exclusivité pour EconomieMatin.fr Pierre Noizat, qui est intervenu lors de cette réunion, et qui dirige Paymium, l'un des leaders européens de cette nouvelle monnaie électronique.

 

EconomieMatin.fr : La bulle de mars-avril (le bitcoin est passé de 10 dollars en janvier à plus de 250 avant de retomber sous les 100 dollars) a-t-elle fait des dégâts parmi les acteurs du bitcoin ?
Pierre Noizat : Non seulement il n'y a pas eu de "dégâts" mais on constate au contraire un foisonnement d'initiatives et des financements significatifs. En réalité le cours est passé de 13 dollars en janvier à 130 environ aujourd'hui (après l'éclatement de la bulle de mars). Pour l'écosystème bitcoin, l'accroissement de la valeur est donc considérable car les startups génèrent des revenus en bitcoins qui s'apprécient de mois en mois (si elles gardent une trésorerie en bitcoins).

 

Une correction du cours peut perturber les transferts pendant deux jours par an (une bulle en juin 2011, une autre en mars 2013) mais n'oublions pas que les virements bancaires s'arrêtent tous les week-ends alors que le réseau bitcoin tourne, lui, 24/24 et 7j/7.

EM :  Les autorités financières américaines s'intéressent de plus en plus aux acteurs du bitcoin, faut-il s'en inquiéter, faut-il craindre une volonté de contrôler les opérateurs de façon plus étroite ?
PN : C'est une bonne chose qui induit une professionnalisation des acteurs en matière de lutte contre la fraude et contre le blanchiment.

EM :  Vous revenez de San José, les acteurs du bitcoin sont-ils optimistes ?
PN : Compte tenu des financements annoncés (Bitpay, Bitinstant, Coinbase, Coinlab, Paymium) et de la progression constante du cours depuis 2010, il y a toutes les raisons d'être optimiste. L'acceptation et la connaissance de bitcoin gagnent du terrain chaque mois. Gavin Andresen, le lead developper de l'implémentation de référence du client bitcoin (dite client "satoshi"), rappelait d'ailleurs dans son discours "state of the coin" à San José, que le succès de ce projet open source qu'est Bitcoin dépasse toutes ses espérances.

EM : Vous êtes intervenu lors de cette conférence internationale, quelles idées avez-vous développé ?
PN : J'ai présenté la technologie bitcoin appliquée aux paiements sur internet en la comparant dans ce domaine à la carte bancaire. Le paiement en un clic (sans saisie d'un formulaire sur le site marchand) est une simplification considérable, particulièrement utile pour les achats de petits montants. Paymium est le leader européen dans ce domaine avec notre application de paiement mobile paytunia et bitcoin-central, notre bourse d'échange Bitcoin/Euro.

EM : Quelles sont les principales nouveautés ou tendances présentées lors de cette conférence ?
PN : La plus importante annonce, délivrée par Gavin Andresen, concerne le réseau bitcoin lui-même. Le réseau bitcoin devient de plus en plus performant : la prochaine version du client "satoshi" sera capable de traiter des blocs de transactions plus importants et permettra d'identifier un marchand par son certificat SSL, assurant des adresses de paiement bitcoin tout à fait fiables.

Par ailleurs des bourses d'échanges bitcoin s'ouvrent dans toutes les zones monétaires (Europe, Amérique du Sud, Asie). Les capitaux commencent à irriguer les startups bitcoins avec désormais deux investissements "séries A" par des investisseurs anglo-saxons: Coinbase (5 millions de dollars) et Bitpay (2 millions de dollars). Un fond d'investissement s'est créé aux US (une part = un bitcoin) permettant aux investisseurs institutionnels d'investir dans des bitcoins comme ils investissent dans n'importe quel autre support financier.

EM : Quelles nouveautés pour votre société Paymium ?
PN : Nous avons annoncé que nous allions relancer le site avec un nouveau partenaire bancaire, encore plus de sécurité et des fonctionnalités nouvelles comme la possibilité de stocker chez Paymium ses bitcoins dans un coffre-fort "offline".

 

Pour accéder au livre de Philippe Herlin cliquez ici :    ebook consacré au bitcoin et aux monnaies complémentaires


A découvrir

Philippe Herlin

Philippe Herlin est économiste, Docteur en économie du Conservatoire National des Arts et Métiers, il a publié plusieurs ouvrages chez Eyrolles et rédige des chroniques hebdomadaires pour Goldbroker.

Il écrit tous les vendredis un article sur l'art et la culture vus à travers l'économie, et intervient ponctuellement sur d'autres sujets.

Son site : philippeherlin.com.