Bitcoin, la monnaie électronique, vole de records en records

Le marché du bitcoin pèse aujourd'hui 2,5 milliards de dollars.

La monnaie de l'économie souterraine atteint des sommets, et fait même peur aux monnaies traditionnelles.

 

La devise électronique, le Bitcoin, vient de franchir ce vendredi un nouveau sommet en passant la barre des 321 dollars, le jour même où l'euro plonge. Alors oui les volumes des transactions journaliers ont chuté, mais le cours du Bitcoin continue de grimper. La preuve, en un moins, ce dernier a été multiplié par 2,3. Désormais, le marché de la devise numérique pèse autour de 2,5 milliards de dollars.

Le bitcoin grimpe en période de tension sur les marchés

Un point commun avec le cours de l'or, celui du Bitcoin a tendance à grimper en période de tension sur les marchés et sur le plan politique. Ainsi la récente crise politique des Etats-Unis autour du relèvement du plafond de la dette et du shutdown a redonné un nouveau souffle au bitcoin, peu de temps après la fermeture du site Internet distributeur de drogues, SilkRoad, où les transactions s'effectuaient en bitcoin.

Une monnaie de l'économie souterraine en voie de démocratisation

Bien qu'ayant crispé les autorités américaines, la fermeture du site fut une bonne nouvelle pour le bitcoin qui passe du financement d'une économie souterraine et illégale, au marché de l'économie traditionnelle. Bitcoin est donc en voie de dédiabolisation, voire de démocratisation. Preuve de cela, cette monnaie est de plus en plus acceptée par des commerces tout à fait légaux tels que Baidu, le moteur de recherche chinois. De plus, eBay serait actuellement en train de réfléchir sur une mise en place de règlements des achats en devises électroniques, et notamment en bitcoins.

Le premier distributeur automatique de bitcoins

La devise numérique, que l'on espérait se développer à Chypre, en Grèce, ou en Amétique latine, dans des pays à l'économie précaire, est finalement en train de se développer au Canada, à Vancouver plus précisément, où vient d'être mis en place le premier distributeur automatique de bitcoins, Robocoin. Une manoeuvre qui a entraîné plus de 100 000 dollars canadiens de transactions. De nombreuses entreprises spécialisées dans le bitcoin ont également levé près de 13 millions de dollars auprès d'investisseurs. Reste que cette monnaie est toujours sujette aux hackers et divers piratages.

Et plus elle aura de succès, plus elle sortira de l'emprise de l'Etat, car de fait, elle représente un réseau toujours opaque et vulnérable. Récemment, un jeune étudiant norvégien, qui avait acheté en 2009, quelques bitcoins, pour 17 euros exactement, s'est retrouvé avec la somme de 570 300 euros, avec l'augmentation du cours de la monnaie numérique (lire ici).


A découvrir

Jean-Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour RCF où il est en charge de l'actualité sur web. Il a travaillé pour Perspective Entrepreneurs, Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et ancien membre de l'Association des Journalistes de Défense.