BlackBerry tente de se vendre à Google, SAP ou Cisco

La trésorerie de BlackBerry devrait fondre de 2 milliards de dollars
dans les 18 prochains mois.

Si les smartphones de BlackBerry ne rencontrent plus le succès comme on l'a vu durant la présentation des derniers résultats trimestriels de l'entreprise, le constructeur canadien a encore quelques beaux restes.

 

Le fond d'investissement Fairfax Financial Holdings a déposé une offre de rachat de la société, qui la valorise à hauteur de 4,7 milliards de dollars. BlackBerry veut néanmoins se voir proposer des alternatives, et a pris contact avec quelques grands noms de l'industrie informatique, parmi lesquels Google, SAP, Cisco. Le but est de tenter de retirer un peu plus d'argent en revendant éventuellement l'entreprise par appartements : BlackBerry dispose encore d'au moins deux pépites susceptibles d'intéresser des investisseurs.

Le portefeuille de brevets, un bien précieux en ces temps où les plaintes entre constructeurs se multiplient, pourrait ainsi trouver preneur pour 2 à 3 milliards de dollars, tout comme le réseau propriétaire gérant la messagerie des BlackBerry (de 3 à 4,5 milliards). Le constructeur, qui possède aussi un trésor de guerre de 3,1 milliards de dollars, a jusqu'au 4 novembre pour trouver d'éventuels repreneurs pour tout ou partie de ses activités.


A découvrir