Bonne nouvelle, les loyers baissent

0,6 -0,6 %
Les loyers ont baissé en moyenne de 0,6 % en France, depuis le début
de l'année, selon le baromètre "Clameur".

Emmanuel Macron a donc appelé les propriétaires à baisser leurs loyers de 5 euros notamment pour compesner la diminution des allocations logements du même montant... mais c’était peut etre inutile, car les loyers baissent déja un peu partout en France.

- 3 %  à Marseille, mais aussi au Havre ou encore à Rennes, - 0,5 % à Toulon... Même à Paris, les loyers baissent depuis le début de l’année : -0,6 %.


Sur un loyer de 1000 euros, -0,6 % cela donne 6 euros de baisse de loyer, vous voyez qu’on retrouve les 5 euros réclamés par Emmanuel Macron aux propriétaires. En fait, les loyers on tout simplement retrouvé leur niveau de 2013, après avoir légérement augmenté ces dernières années.

Les logements dont les loyers baissent le plus sont ceux de 4, 5 pièces ou plus grands encore, pour une raison toute simple : d’année en année, la taille des foyers français diminue : un tiers des logements sont aujourd’hui occupés par une personne seule, un autre tiers, par un couple, le dernier tiers, c’est évidemment des familles avec enfants.

Conséquence logique : les loyers des studios et des deux pièces, eux, sont plus stables... leur taux de vacance, c’est à dire, la durée pendant laquelle ils restent sur le marché sans locataire est faible.. A l’inverse, il n’est pas rare que des appartements dits famillaux mettent 2, 3 mois ou plus à trouver preneur.

 

Pourquoi cette baisse des loyers ?

 On le sait, le nombre de demandeurs d’emplois a fortement augmenté pendant le mandat de François Hollande dépassant les 10 % de la population française, 20 % si l’on prend en compte le travail précaire, les chomeurs en formation et j’en passe. Plus de chomeurs, cela donne moins de locataires solvables, ou en tout cas capables de présenter des garanties suffisantes. Vous allez me dire comment font-ils ? La débrouille tout simplement : par exemple, les jeunes restent chez papa maman. Ou bien encore, les couples qui se séparent voire divorcent mais restent malgré tout sous le même toit parce qu’ils n’ont pas les moyens de prendre un logement chacun de leur côté. 


Mais il y a bien sûr une autre raison à la baisse des loyers :  le rebond du marché de l’immobilier neuf comme ancien, notamment grâce aux taux d’intéret exceptionnellement bas en vigueur depuis deux ans maintenant.. les banquiers ont vu revenir les primo-accédants, c’est à dire, d’anciens locataires qui deviennent propriétaires et donc, libérent un logement en location..

 

A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).