Bouygues Télécom : hausse du prix du forfait 40 Go en échange de data

18,58 EUROS
Un forfait mobile coûte en moyenne 18,58 euros en France.

C’est la rentrée… et les opérateurs télécoms redoublent d’efforts pour conserver ou attirer des clients, alors que l’envie de faire évoluer son offre mobile peut être grande. Bouygues Télécom n’est pas en reste… mais si l’opérateur a joué la carte des promotions pour les nouveaux clients, les anciens subissent une hausse de prix en échange de data.

Augmenter le prix contre des Gigas d’Internet : un classique

La technique est devenue une habitude chez les opérateurs de téléphonie mobile : afin d’augmenter le prix du forfait d’un abonné, sans doute jugé peu rentable, ils proposent une enveloppe de data plus grosse, respectant ainsi la loi. Car cette dernière est claire : sans amélioration du service, ce qui peut passer notamment par une enveloppe de data supérieure ou encore plus de SMS ou un meilleur débit, impossible d’augmenter le prix d’un forfait.

Bouygues Télécom est donc le dernier à s’y coller : selon Universfreebox, qui a repéré un tweet à ce sujet, l’opérateur cible, en cette rentrée 2021, les forfaits 40 Go pour les faire évoluer et donc en augmenter le prix.

Une hausse de 36 euros par an chez Bouygues Télécom

L’augmentation annoncée par Bouygues Télécom n’est pas très élevée, mais sur l’année ça fait une petite somme : 3 euros par mois, soit 36 euros par an. En échange, et certains abonnés peuvent y trouver leur compte, 80 Go de data par mois sont ajoutés au forfait, qui passe ainsi de 40 Go à 120 Go par mois.

Pour les opérateurs, l’intérêt de ces opérations est simple : si l’abonné se contentait de 40 Go par mois, il y a de fortes chances que les 80 Go par mois supplémentaires ne lui servent strictement à rien. L’augmentation est donc potentiellement du pur bénéfice puisque l’abonné paye plus tout en utilisant toujours son forfait de la même manière.

Heureusement, dans le cas présent, comme à chaque fois, il est toujours possible de refuser cette hausse : soit en contactant le service client, soit directement par le biais de son espace personnel. Les opérateurs sont obligés de permettre le refus de ce changement de prix ; dans le cas contraire, le Code de la consommation prévoit que les abonnés peuvent résilier leur abonnement sans payer de pénalités.


A découvrir