Brexit : craintes sur les magasins Marks & Spencer en France

78.000
Marks & Spencer compte 78.000 salariés dans le monde.

Marks & Spencer pourrait-il fermer des magasins en France ? C'est la crainte pour l'enseigne britannique, qui souffre des nouvelles dispositions douanières et des lourdeurs administratives liées au Brexit.

Les célèbres magasins Marks & Spencer seraient en sursis en Europe et en France. Le divorce entre Londres et Bruxelles a provoqué la création de nouvelles dispositions douanières qui freinent les exportations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. Résultat : des pénuries, voire des pertes de produits qui affichent une date de péremption dépassée lorsqu'ils finissent par arriver dans les rayons. Le danger plane sur les opérations européennes du groupe, car sans ses marchandises appréciées des consommateurs, l'activité est évidemment très réduite.

Dispositions douanières

À la lumière de ces lourdeurs administratives, la direction a pris des « mesures décisives » pour reconfigurer ses opérations en Europe : « nous avons déjà apporté des changements aux exportations de produits alimentaires vers la République tchèque », explique un porte-parole de l'enseigne. Et la République tchèque n'est pas le seul pays à être concerné. En France aussi, l'activité de M&S est menacée. « Nous opérons une franchise en France et avons engagé une revue de ce modèle avec nos deux partenaires », explique-t-on au sein de la direction.

Fermeture de magasins

La publication anglaise Mail on Sunday rapporte qu'une restructuration dans l'Hexagone aboutirait à la fermeture de magasins. Marks & Spencer détient une vingtaine de points de vente sur le territoire, opérés par SFH et Lagardère. L'entreprise n'a pas voulu faire de commentaires concernant sa présence française. Mais les difficultés de transport ne vont pas s'arrêter du jour au lendemain, ni le Royaume-Uni ni l'Union européenne n'ayant proposé de solution pour fluidifier le transport de marchandises entre les deux blocs.


A découvrir