Brexit : l'industrie automobile européenne tire la sonnette d'alarme

2,37 MILLIONS
Il s'est vendu 2,37 millions de véhicules au Royaume-Uni l'an dernier.

Le Royaume-Uni devrait quitter l’Union européenne le 29 mars, et pour le moment, Londres n’est toujours pas parvenu à s’entendre sur un accord comprenant une période de transition. L’industrie automobile tire la sonnette d’alarme.

Alerte, le Brexit « dur » menace l’industrie automobile européenne ! C’est le sens de l’alarme lancée par le Groupe d’étude et de recherche permanent sur l’industrie et les salariés de l’automobile (Gerpisa), qui s’inquiète des conséquences d’un divorce entre Londres et Bruxelles sans accord de transition. Les industries automobiles britannique et européenne sont particulièrement intégrées : le Royaume-Uni exporte 80% des véhicules produits sur son sol vers l’Union européenne, tandis que le pays importe du reste du continent 60% des pièces indispensables à sa production automobile.

Droits de douane

Si jamais le Royaume-Uni devait quitter l’Union sans accord, il est à craindre des droits de douane de 10% à 14% sur les pièces importés et sur les exportations. Dans un secteur où les marges ne sont pas plus élevées que 5%, c’est une équation intenable. Plusieurs groupes automobiles ont prévenu de ces difficultés en cas de Brexit « dur ». Carlos Tavares, le PDG du groupe PSA, avait en février pronostiqué un « effondrement du marché britannique ». Jaguar Land Rover va supprimer 10% de ses effectifs outre Manche, soit 4 500 postes. Honda va fermer son usine de Swindon, dans le sud ouest de l’Angleterre.

Effondrement du marché britannique

Les annonces de décisions difficiles pourraient se multiplier si le gouvernement de Theresa May ne parvenait pas à faire passer son texte d’accord auprès du Parlement. Le Royaume-Uni est le second plus important marché pour les ventes automobiles, avec 2,37 millions de voitures particulières en 2018. Derrière l’Allemagne, mais devant la France. L’économie européenne dans son ensemble serait frappée par un Brexit sans accord.


A découvrir