Bronchiolite : l'épidémie se déclare plus tôt que d'habitude

460 000
Chaque année en France, 460 000 nourrissons contractent une
bronchiolite

La bronchiolite s’invite plus tôt que prévu cet hiver. L’Île-de-France est en alerte rouge tandis que la région Centre a été classée en « pré-épidémie » par Santé Publique France.

2 000 passages aux urgences pour bronchiolite en une semaine

Chaque année, elle est redoutée par les enfants de nourrissons. Cet hiver 2017 ne fera pas exception et pourrait même faire plus de victimes que d’habitude puisque, selon les premiers indicateurs du réseau Santé Publique France, la bronchiolite serait bel et bien arrivée, et ce plus tôt que prévu.

Durant la semaine du 23 au 29 octobre, l’organisme a relevé 1 968 passages aux urgences directement liés à la bronchiolite. Un chiffre en augmentation de 26 % par rapport à la semaine précédente. Cette semaine-là, 678 enfants ont été hospitalisés tandis que la bronchiolite a également fait l’objet de 396 visites de SOS Médecins.

L’Île-de-France en alerte rouge, le Centre entre en « pré-épidémie »

Face à cette recrudescence de cas, Santé Publique France a relevé le niveau d’alerte régional de la bronchiolite en Métropole et dans les Dom. L’épidémie a officiellement été déclarée en Île-de-France tandis que la région Centre, la Martinique et la Guadeloupe sont désormais en pré-épidémie.

Chaque hiver, environ 30 % des nourrissons sont victimes de cette infection des bronches qui peut être très impressionnante pour les parents. Sans gravité si elle est traitée à temps, elle peut également évoluer vers une forme plus grave. Un traitement médicamenteux, parfois associé à de la kinésithérapie respiratoire, suffit, dans la majeure partie des cas, à traiter cette pathologie.


A découvrir