Bruno Le Maire s'oppose à la théorie du ruissellement

5,2 MILLIARDS
En 2015, l'ISF a rapporté 5,2 milliards d'euros.

Les opposants au gouvernement pointent du doigt le projet de loi de finances 2018. Dans leur collimateur, les « cadeaux fiscaux » accordés aux plus riches, à l'instar de la réduction de voilure de l'ISF. Bruno Le Maire est de nouveau parti au front.

Le ministre de l'Économie défend bien évidemment son projet de budget pour l'année prochaine. En particulier, il nie que le gouvernement veuille mettre en œuvre la théorie dite du « ruissellement ». Cette doctrine, qui ne se s'appuie sur aucune théorie économique valide, explique que les allègements d'impôts et la réduction de l'imposition des plus riches finit par profiter aux plus pauvres : les plus aisés consomment et investissent plus, ce dont l'économie toute entière bénéficie en bout de course.

Les riches toujours plus riches

Jean-Luc Mélenchon dénonce une politique qui, « en rendant les riches encore plus riches », veut croire que « les miettes qui vont tomber pour les pauvres seront plus grosses ». Mais le ministre de l'Économie ne croit pas à cette théorie. L'exécutif et sa politique fiscale ont l'ambition de « soutenir l'innovation », et non pas les plus aisés. « Le choix que nous faisons, c'est de réinjecter plus de capital dans l'économie française, qui a besoin de mieux se financer », explique-t-il.

Taxe d'habitation

D'après le locataire de Bercy, les gouvernements successifs ont « surtaxé le capital », empêchant les entreprises « d'innover de créer de l'emploi ». Il réfute aussi les arguments de l'opposition selon lesquels la politique économique du gouvernement se résumait à l'ISF. Bruno Le Maire rappelle aussi la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des Français, une taxe qualifiée d'« inégalitaire » et de « loterie ».


A découvrir


Olivier Sancerre

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.