Il manque 540 euros par mois aux Français pour vivre bien

Les ménages français considèrent qu'il manque 540 euros par mois à
leur budget pour bien vivre.

Le budget des Français se fait de plus en plus serré. La crise économique et la hausse des impôts entraîne un serrage de ceinture sans précédents de la part des ménages. Et l'argent qu'ils gagnent n'est pas assez pour vivre confortablement. En moyenne, les Français estiment qu'il leur manque 540 euros par mois.

La moitié d'un SMIC en plus

 

Dans un nouveau sondage réalisé par Opinion Way pour le baromètre Sofinscope, les ménages montrent leur désarroi face à un pouvoir d'achat qui est au plus bas. La crise a entraîné une chute de la consommation des ménages en 2012. En 2013 la consommation a légèrement augmenté (+0,4%) mais l'argent continue de manquer.

 

Les ménages français estiment qu'il leur manque, à la fin du mois, 540 euros pour vivre de manière convenable (en hausse de 3% par rapport à 2012). 540 euros, cela représente légèrement moins de la moitié du SMIC net.

Le moral au plus bas, faute à la hausse des prix.

 

Les Français ont aussi, dans ce sondage, exprimé un ras-le-bol de la hausse des prix ; un ras-le-bol qui se fait l'écho du ras-le-bol fiscal. Deux personnes sur trois en ont marre que les prix ne cessent d'augmenter.

 

Une lassitude qui est d'autant plus forte à Paris (75% de la population contre 63% en province) qu'elle s'accompagne aussi d'une lassitude face à la hausse des charges.

Les Français renoncent à s'amuser

 

Pour arriver à la fin du mois et faire face aux dépenses contre lesquelles on ne peut pas lutter (logement, nourriture, énergie...) les Français doivent sacrifier leur budget loisirs : 60% des interviewés ont diminué leur budget loisir et 42% leur budget nouvelles technologies (en hausse de 4%).

 

Les sorties aussi sont réduites pour 35% des Français, les vêtements pour 33% des interviewés et les dépenses alimentaires pour 16% des interrogés.


A découvrir

Lea Pfeiffer

Née en 1994, Léa Pfeiffer débute des études en journalisme audiovisuel à l'ISCPA de Paris une fois sortie bachelière de l'Ecole Boulle. Elle écrit occasionnellement des articles pour Economie Matin et le Journal de l'Economie. En parallèle, Léa Pfeiffer a déjà réalisé deux documentaires : "Aveugles 2.0", et "Capitale Zéro Déchêts". 

@aloonontheweb