Canicule : quel impact sur la croissance économique?

15 milliards d'euros
La canicule a coûté au moins 15 milliards d'euros en 2003.

L’arrivée de la canicule la semaine du 24 juin avec des températures, qui vont monter jusqu’à 40°C par endroits, va avoir des conséquences économiques sur certains secteurs comme l’agriculture, le BTP, la santé et l’énergie. En revanche, les ventes de climatiseurs s’annoncent en hausse. 

Les métiers du BTP les plus concernés 

La canicule de ce mois de juin pourrait avoir des conséquences importantes sur l’économie française. En 2003, elle aurait coûté entre 15 et 30 milliards d’euros selon le Sénat. L’élévation des températures avait également fait chuter la croissance de 8%. Un rapport du Sénat publié en 2004 a estimé que la canicule de l’année précédente avait coûté entre 0,1 et 0,2 point de croissance soit l’équivalent de deux milliards et demi et cinq milliards d’euros. La canicule a un impact sur les métiers extérieurs comme celui du BTP qui est l’un des plus touchés. Durant les périodes de canicule, les entreprises de BTP doivent aménager les horaires et proposer à leurs salariés des « congés intempéries ».

Le secteur de l’énergie est également concerné. EDF peut être contraint de ralentir la production de ses centrales nucléaires afin d’éviter une surchauffe. La santé est également affectée avec un coût supplémentaire pour la sécurité sociale. L’agriculture est également un secteur météo-sensible avec des cultures asséchées et des mauvais rendements en prévision. En 2003, les pertes se sont élevées à 4 milliards d’euros selon le rapport du Sénat. La sécheresse est un autre point sensible puisque 72 000 hectares de forêt étaient partis en fumée. A l’inverse, les fortes chaleurs incitent les français à acheter des climatiseurs et des ventilateurs pour se rafraîchir mais aussi des réfrigérateurs et des congélateurs. 

Une médiatisation préventive 

Alors que ces phénomènes devraient être de plus en plus fréquents, le gouvernement a mis en place un plan canicule pour limiter les effets sanitaires, prévenir et protéger les populations. En août 2003, 14 802 personnes sont décédées en vingt jours. Les fortes températures peuvent entraîner une forte fatigue, une déshydratation et un coup de chaleur. La pollution de l’air rend plus pénible encore les effets liés à la chaleur. Du 1er juin au 31 août, le numéro vert suivant 0800 06 66 66 est disponible pour obtenir des conseils et des informations utiles pour supporter les fortes chaleurs.

Les pouvoirs publics ont le devoir d’informer la population et les communes lorsque les fortes chaleurs arrivent. Dans les hôpitaux, le personnel de santé peut être renforcé si besoin pour pallier à l’affluence de patients victimes de la chaleur. Les maisons de retraite doivent mettre en place des mesures pour leurs pensionnaires dont une pièce fraîche et climatisée. Le ministère des Solidarités et de la Santé rappelle qu’il faut adopter les bons réflexes pendant la canicule en buvant de l’eau régulièrement, en se rafraîchissant, en maintenant la maison au frais et en évitant de faire de l’activité physique.


A découvrir