Canicule : le pic de consommation estivale électrique a été atteint

500 MW
Pour chaque degré au-dessus des températures normales de saison, RTE
observe une hausse de consommation de 500 MW.

Un pic de consommation estivale d'électricité a été atteint en France jeudi 27 juin, à 12h40, avec 59 460 mégawatts, soit presque autant que lors du record saisonnier du 22 juin 2017 (59 500 MW), a annoncé RTE, le gestionnaire du réseau à haute tension.

L'été a tout juste commencé que le pic de consommation d'électricité estivale a été atteint jeudi 27 juin. En cause, la canicule qui sévit dans presque tous les départements de France. Quatre sont même en alerte rouge : les Bouches-du-Rhône, le Gard, l'Hérault et le Vaucluse.

Le pic de consommation estivale d'électricté déjà atteint

Conséquence, "Une pointe de consommation" d'électricité "estivale" a été atteinte jeudi 27 juin à 12h40 avec 59 436 megawatts, selon les révélations que franceinfo a obtenu auprès de RTE, le réseau public qui gère le transport d'électricité. À titre de comparaison, cet hiver, la France avait connu un pic d'électricité à 83 000 MW le 18 janvier 2019.

Si personne ou presque n'utilise son four et encore moins son chauffage, en revanche, en cas de canicule, la consommation d’électricité augmente avec l’utilisation des climatiseurs et des ventilateurs notamment. Pour chaque degré au-dessus des températures normales de saison, selon franceinfo les équipes de RTE observent une hausse de consommation de 500 MW, soit l’équivalent de consommation en électricité de la ville de Bordeaux.

L'approvisionnement assuré

Au final, RTE délivre des conseils pour tenter de diminuer au maximum sa consommation d'électricité : "Éteindre les appareils en veille, déconnecter son téléphone de son chargeur lorsqu'il est totalement chargé, limiter l’envoi d’emails avec des pièces jointes trop lourdes, activer la touche 'éco' de son lave-linge et de son lave-vaisselle, ne pas laisser les réfrigérateurs ou congélateurs ouverts trop longtemps."

Mais pas de panique quant à l'approvisionnement. Toujours selon RTE, il "devrait être assuré sans difficulté pendant cette semaine de canicule". La production d'électricité sera en effet "largement suffisante" pour répondre à la demande, avec au total 77.700 MW de production disponible, dont 45.900 MW de nucléaire. RTE avait estimé début juin que la France devrait disposer de suffisamment d'électricité cet été 2019, même en cas de canicule, grâce à une bonne disponibilité du nucléaire et à l'essor des énergies renouvelables.


A découvrir