Tenir un journal de gratitude permettrait d'améliorer ses relations au travail

18 %
En France, 18% des salariés sont très insatisfaits de leur travail.

Votre collègue de travail vous exaspère ? Vous ne pouvez pas vous empêcher de lui envoyer des pics et vous recevez des réflexions désagréables en échange ? Mettez-vous au carnet de gratitude ! Un outil de psychologie positive qui permet de se sentir mieux au travail et de supporter ses collègues.

Un journal de gratitude pour mieux se sentir au travail et supporter ses collègues

Selon une étude menée par des chercheurs de l'Université de Floride et publiée le 17 septembre dans le Journal of Applied Psychologyencourager les employés à noter tous les jours ce dont ils sont reconnaissants peut contribuer à réduire l'incivilité, les commérages et l'ostracisme au travail. Pas besoin d’écrire un roman, quelques lignes suffisent. L’essentiel est de coucher sur le papier une phrase gentille ou une petite attention, qu’ont eue les collègues de travail.

Pour mener leur enquête, les scientifiques ont demandé aux participants de remercier quotidiennement et par écrit toutes les personnes envers qui ils ressentent de la reconnaissance pendant dix jours. Un exercice bénéfique puisqu’après ce test, les employés ont remarqué une réduction des tensions entre eux.

Un outil simple et peu coûteux

Tenir quotidiennement un journal de gratitude au travail permettrait, de « changer votre façon de voir les choses, votre approche du travail et la façon dont vos collègues vous perçoivent », estime Shannon Taylor, professeur associé de gestion qui a participé à cette étude. Il s’agirait d’un outil simple et peu coûteux qui aurait un impact positif significatif sur l’amélioration du comportement des employés et les relations qu’ils entretiennent.

En tenant un journal de gratitude, l’employé se sent mieux et arrive également à mieux supporter ses collègues. Ceci a pour effet de limiter la baisse de productivité, l’absentéisme et autres inconvénients qui nuisent aux entreprises. Il s’agit ni plus ni moins d’appliquer de la psychologie positive sur son lieu de travail. Pour rappel, selon le baromètre national du bonheur au travail, en France 18% des salariés sont très insatisfaits de leur travail.


A découvrir