28 millions d'euros d'amendes pour le "cartel de la crevette"

Le "cartel de la crevette" qui comprend 4 entreprises a été condamné à
28 millions d'euros d'amende répartis inégallement entre les
différents acteurs et leur implication.

Elles sont parfois toutes petites mais elles ont rapporté gros. La Commission européenne a infligé mercredi une amende de 28,7 millions d'euros à quatre négociants en crevettes de la mer du Nord pour leur participation à une entente en violation des règles de l'UE en matière d'ententes et d'abus de position dominante. "Durant plusieurs années, cette entente a porté atteinte à la concurrence sur le marché des crevettes de la mer du Nord, un marché important pour les consommateurs de plusieurs Etats membres de l'UE", a déploré le commissaire européen chargé de la Concurrence, Joaquin Almunia. Aucune entreprise française parmi les condamnés, elles sont quasi toutes hollandaise (Heiploeg, Klaas Puul, Kok Seafoof). Une autre est allemande, le négociant Stührk.

Un secteur déjà mis en garde

Après une enquête, la Commission européenne s'est aperçue que ces 4 entreprises n'avaient pas simplement survolé cette méthode mais qu'elles y sont allées en profondeurs. "Il est étonnant de voir le niveau de détail des discussions menées par les négociants, lors de leurs fréquents contacts, sur des aspects commercialement sensibles de leurs activités. C'est d'autant plus ahurissant que le secteur avait déjà reçu une mise en garde claire du fait de la condamnation antérieure de certains négociants par l'autorité néerlandaise de la concurrence", a souligné Joaquim Almunia.

Une entente vieille de 10 ans

Entre juin 2000 et janvier 2009, Heiploeg et Klaas Puul se sont entendues sur la fixation des prix et la répartition des volumes de ventes de crevettes de la mer du Nord en Belgique, en France, en Allemagne et aux Pays-Bas. Ce n'est qu'en 2005 que Kok Seafood a pris part à cette entente, tandis que Stührk s'est contenté de participer à cet accord sur la fixation des prix en Allemagne de mars 2003 à novembre 2007. Un vrai problème quand on sait que ces entreprises détenaient environ 80% du marché européen et que leur entente avait une incidence direct sur les prix payés par les consommateurs.

27 millions d'euros d'amande pour Heiploeg

Heiploeg a été le principal condamné et devra payé la modique somme de 27 millions d'euros. Stührk a été condamné une amende de 1,1 million d'euros et Kok Seafood à une amende de 500 000 euros. Quant à Klaas Puul, l'entreprise a bénéficié d'une immunité totale d'amende car elle a été la première entreprise à fournir des informations sur l'entente.


A découvrir

Tugdual de Dieuleveult

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.