Les Casinos en ligne, l'oubli de la Loi Macron

8 %
Les jeux en ligne représentent 8% du PBJ en France.

La France est un des pays où l’on joue le plus au Casino à travers le monde, pourtant, la part du digital dans le revenu des casinotiers ne se développe pas, du fait d’un contexte législatif bien trop pesant. Au contraire, c’est la part qui échappe au contrôle de l’Etat qui croit, au détriment des joueurs, mais aussi de nos finances publiques.

En matière de Casino en ligne, la France fait partie des pays qui comptent le plus grand nombre de joueurs. En effet, près de deux millions de Français prennent un grand plaisir à jouer sur ces plateformes en ligne, qu’elles soient régulées ou non.

Ce que nous apprends l’infographie :

Les jeux en ligne représentent 8% du PBJ en France, soit 756 millions d’euros, ce qui reste une part minoritaire dans l’ensemble du secteur du jeu. Cette somme se répartit de manière assez égale entre les paris sportifs (36%), les paris hippiques (33%) et le Poker (31%). Cependant, dans ce total, ne sont pas inclus les sites de jeux en ligne basés à l’étranger et qui pourtant proposent des services aux joueurs Français. Ces plateformes non régulées représentent près du tiers du marché des jeux en ligne (32%). Or, la totalité des joueurs fréquentent à la fois les sites régulés et non régulés, lesquels sont basés dans d’autres pays d’Europe où la législation leur est plus favorable. Comme en France le taux d’imposition est de 51% sur les revenus des casinos en ligne, le manque à gagner annuel  s’élève à 182 millions par an.

Infographie ci-dessous

Infographie Casino En Ligne - Réalisée par Inspecteur Bonus - Comparateur de Casino En Ligne

Les difficultés du secteur : Le vide juridique

La France ne peut hélas contrôler ces sites non régulés de jeux en ligne car l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux en Ligne) ne peut réguler que les jeux d’argent sur Internet en France. Elle n’a donc aucun pouvoir sur les prestations proposées par ces plateformes étrangères. A cause de ce manque de régulation, les problèmes sont souvent nombreux : Aucun suivi n’est proposé au joueur en cas d’addiction et les gains récoltés sont parfois difficiles à récupérer par l’Etat français. Ce vide juridique est l’une des causes du manque à gagner annuel sur les jeux en ligne.

Aucun projet de loi sur le sujet à venir

Malgré ce constat, la France tout comme les autres pays Européens n’envisagent toujours pas une harmonisation de la légalisation et du taux d’imposition sur les plateformes de jeux en ligne. Aucun projet de loi n’a été soumis pour palier à ce manque à gagner et les sites de casino non régulés continuent de connaître un succès grandissant auprès des joueurs qui y trouvent un réel avantage.


A découvrir