Catastrophes naturelles : plus de 300 milliards de dégâts

160 MILLIARDS $
En 2016 les catastrophes naturelles avaient coûté 160 milliards de
dollars.

Si l’argument écologique ne semble pas prendre pour convaincre certains pouvoirs publics et certaines entreprises à travailler pour réduire le réchauffement climatique, peut-être que l’argument économique le fera. L’assureur Swiss Re a dévoilé le 20 décembre 2017 son estimation du coût des catastrophes naturelles en 2017. Du jamais vu.

Par rapport à 2017, 2016 a été une partie de plaisir

En 2016, on s’en souvient, on a eu droit à un tremblement de terre majeur au Népal, des ouragans, des inondations… ce fut une année particulièrement noire avec un bilan humain très lourd. Mais si vous pensiez qu’en 2017 la météo allait calmer le jeu vous vous trompiez.

En fait 2017 est une nouvelle fois une année historique : le montant des dégâts dépasse très largement celui de 2016 où, toujours selon Swiss Re, les catastrophes naturelles avaient causé 188 milliards de dollars de dommages.

En 2017 ce montant a atteint 306 milliards de dollars, en hausse de plus de 30 %.

11 000 morts et disparus en 2017

Avec une telle facture, forcément, les remboursements des assurances explosent : en 2017 elles devraient débourser 136 milliards de dollars, le troisième montant le plus élevé depuis 1970, soit depuis que ce calcul est réalisé. Ce montant a plus que doublé par rapport à 2016 lorsque les assureurs ont dû débourser 65 milliards de dollars.

D’une manière générale, les événements les plus dévastateurs ont été les trois ouragans qui ont frappé le sud des Etats-Unis et les îles des Caraïbes. À eux seuls ils représentent près de deux tiers de la facture totale pour les assureurs : 93 milliards de dollars. Reste à savoir si les incendies qui frappent la Californie en ce mois de décembre 2017 ne vont pas faire encore exploser ce montant : l’incendie Thomas a touché des quartiers riches et les propriétaires ont toutes les chances d’être très bien assurés.

Mais on n’oublie pas aussi que derrière les données économiques il y a une nouvelle fois un très lourd bilan humain : 11 000 personnes sont décédées ou sont portées disparues en 2017, un bilan identique à celui de 2016.


A découvrir