Dans le centre de Paris, 25 % des logements sont inoccupés

15 %
En moyenne, 15 % des logements parisiens sont inoccupés.

20 300 logements, soit 1 sur 4, sont inoccupés dans les quatre premiers arrondissements de Paris. À titre de comparaison, sur l'ensemble du territoire parisien, 15 % des logements sont vacants, apprend-on d'une récente publication de l’Atelier parisien d’urbanisme.

29,8 % de logements sont vacants dans le 4e arrondissement de Paris

Les arrondissements centraux de Paris ont beau avoir la réputation d'être prisés, la proportion de logements vacants y est très supérieure à la moyenne observée dans la capitale française. Dépassant les 25 %, elle contraste fortement avec la proportion de logements vacants observée dans le 12e arrondissement (10,8 %), le 19e (10,3 %) ou encore le 20e arrondissement (8,5 %). La situation est particulièrement préoccupante dans le 2e arrondissement, où le nombre de logements vacants a progressé de 6 % entre 2008 et 2013, et dans le 4e arrondissement, où 29,8 % des logements sont actuellement vacants.

Ces quatre arrondissements centraux ont également une proportion importante de ménages mal logés (8,7 %), même si certains autres quartiers, comme le 8e et le 10e arrondissements, affichent une proportion encore plus importante de logements inadaptés (11,1 %).

Le centre de Paris, le royaume des célibataires

D’année en année, les quatre arrondissements centraux de la capitale connaissent un exode de leur population. Entre 2009 et 2014, leur population a diminué de 0,8 %, contre une moyenne de 0,1 % sur l’ensemble de Paris.

Ces quartiers sont également ceux qui comptent la plus faible proportion de jeunes âgés de moins de 20 ans (16 %, soit 15 900 personnes), même si les étudiants y sont très nombreux (10 % de la population de ces arrondissements, soit 10 000 personnes). 33 600 personnes (soit 57 % des ménages) y vivent seules. C’est plus que dans aucun autre arrondissement de la capitale, la moyenne pour l’ensemble de Paris se situant à 51 %.


A découvrir