Chômage : + 43 900 inscrits en mars, pire score depuis 2013 !

43 900
En mars, 43 900 nouveaux chômeurs se sont inscrits à Pôle Emploi. Clap
de fin sévère pour le mandat de François Hollande

"Je laisserai un pays en bien meilleur état que je l'ai trouvé". Manque de chance pour François Hollande, son mandat s'achève sur un chiffre catastrophique en matière d'emploi. Jamais autant de Français ne s'étaient inscrits à Pôle Emploi en un seul mois depuis septembre 2013.

Le cap des 3,5 milions de chômeurs est à nouveau franchi à la hausse avec ces très mauvais chiffres du chômage pour le mois de mars, comparé à février. Toutes les tranches d'âge sont frappées par cette hausse aussi bien les jeunes (+1,1 %), que les seniors (+1,2 %). Mécaniquement, ce sont les 25 / 49 ans qui sont les nombreux a avoir perdu leur emploi le mois dernier, puisque la hausse moyenne, tous âges confondus, est de 1,3 %. 

5,5 millions de chômeurs de catégorie A, B et C

Résultat, le nombre de chômeurs inscrits à Pôle Emploi, et ne déclarent aucune activité, ou une activité réduite, dépasse le seuil des 5,5 millions. En ajoutant les chômeurs en formation, ou en congé pour raison de santé notamment, le nombre de chômeurs dépasse les 6,5 millions.

Et pourtant,  Myriam El Khomri se réjouit du fait que le nombre de nouvelles inscriptions à Pôle Emploi est lui, en baisse de 2, 7 %. Une partie significative des nouveaux chômeurs inscrits en catégorie A provient en effet des catégories B et C, dans lesquels sont rangés les chômeurs travaillant à temps partiel. Moins de 78 heures par mois pour la catégorie B, Plus de 78 heures pour la catégorie C.

Cette hausse du chomage efface la moitié de la baisse de 2016

Cette hausse brutale et innatendue des chiffres du chômage en mars contraste avec les messages optimistes de ces derniers mois, qui laissaient penser que la reprise en matiére d'emploi était au rendez-vous, et serait durable. Or, avec 43 900 nouveaux inscrits (en catégorie A), c'est près de la moitié de la baisse enregistrée en 2016 qui est effacée en un seul mois.  Nul doute que cette performance médiocre fera l'objet de commentaires croisés et contradictoires, peut-être, de la part des deux candidats à la présidentielle.


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).