Chine : le portage salarial, sésame pour un permis de travail chinois

Les expatriés qui souhaitent pouvoir travailler en Chine font souvent face à des difficultés pour obtenir l'indispensable permis de travail chinois. Passer par par le portage salarial local est une solution simple et rapide.

L'accès au marché du travail chinois est très réglementé, comme dans bien des pays d'ailleurs. La Russie ou les Etats-Unis, pour ne citer que ces deux exemples, ont aussi érigé des barrières strictes à l'entrée de leur marché du travail pour les étrangers.

Conséquence, pour un étranger, par exemple, un consultant, qui a par définition plusieurs clients, les contraintes administratives sont lourdes et complexes, et peuvent nuire au développement de son activité. C'est pour ce genre de situation que le portage salarial, bien connu en Occident, est aussi en plein développement en Chine. 

En utilisant une solution de portage salarial Chine, le prestataire d'une ou de plusieurs entreprises chinoises peut répondre très rapidement à un appel d'offres, une sollicitation pour une mission, sans se soucier d'obtenir les autorisations adéquates, puisqu'il est déja agréé par le biais du portage. Tout n'est plus qu'une question de facturation du client ! Le portage salarial assure non seulement la paie, la gestion des frais, mais aussi, les aspects fiscaux et légaux, et donc, le fameux permis de travail. 


A découvrir