Le chômage a augmenté au premier trimestre, selon l'Insee

9,2 %
Le chômage s'établit à 9,2% au premier trimestre, selon l'Insee.

La hausse du chômage, c'est la crainte du gouvernement… et si le ministère du Travail a calculé un chômage en baisse au premier trimestre, ce n'est pas l'avis de l'Insee qui a mesuré de son côté une hausse du taux de chômage !

L'Insee mesure le chômage au sens du Bureau international du travail. Une méthode qui diffère de celle employée par le ministère du Travail, et qui depuis quelques temps donnait des résultats plus favorables : ainsi, au dernier trimestre 2017, l'institut des statistiques avait calculé un taux de chômage en baisse de 0,6 point à 9%, du jamais-vu depuis 2009. Mais les bonnes choses ont une fin : l'Insee, qui avait anticipé une correction, le confirme avec une hausse de 0,2 point au premier trimestre. Le taux de chômage pour l'ensemble de la France s'établit donc à 9,2% (8,9% en métropole).

Baisse sur les douze derniers mois

L'Insee a comptabilisé 2,75 millions de demandeurs d'emploi en catégorie A, n'ayant exercé aucune activité (en France métropolitaine, le chiffre tombe à 2,59 millions). Il s'agit d'une hausse sur le trimestre de 83 000 personnes (+3,1%), mais d'une baisse de 79 000 sur les douze derniers mois (-2,8%). 1,06 million de personnes recherchent un emploi depuis au moins un an (-0,1 point sur le trimestre), elles représentent 3,6% de la population active. Les catégories des jeunes (15 à 24 ans) et des séniors progressent de 0,1 point ; elles représentent respectivement 21,4% et 6,5% de la population active.

Un chômage en baisse pour le ministère

Le ministère du Travail a lui une lecture très différente du taux de chômage sur le premier trimestre : il recule en effet de 1% sur les trois premiers mois de 2018, et de 1,4% sur les douze derniers mois. L'Insee aussi a mesuré un taux de chômage en baisse sur les douze derniers mois, de 0,4 point.


A découvrir