Chômage : hausse mensuelle en avril 2022, du jamais vu depuis un an

0,3 %
Entre mars et avril 2022 la France a vu son taux de chômage augmenter
de 0,3%.

Alors que l’ancienne ministre du Travail, Elisabeth Borne, a été promue Premier ministre après la réélection d’Emmanuel Macron, la Dares annonce la première mauvaise nouvelle du nouveau quinquennat : un hausse mensuelle du nombre de chômeurs de catégorie A. Depuis avril 2021, la baisse était constante.

Près de 10.000 chômeurs de plus en France en avril 2022

Si les chiffres ne peuvent pas permettre de dire que la situation, sur le front du chômage, commence à s’inverser, les données ne sont guère positives. En avril 2022, par rapport au mois précédent, la Direction des statistiques du ministère du Travail (Dares) a enregistré une hausse de 9.300 chômeurs de catégorie A. Pour rappel, les chômeurs de catégorie A sont ceux n’ayant aucune activité.

Ainsi, fin avril 2022, la France compte 3,179 millions de chômeurs de catégorie A, en hausse de 0,3% sur un mois, ce qui reste moins que le nombre moyen des trois premiers mois de l’année (3,193 millions). Mais si la hausse entre mars et avril 2022 est importante, c’est surtout qu’elle est la première enregistrée depuis un an.

Couac temporaire ou début d’inversion de tendance ?

En ajoutant les chômeurs de catégorie B et C, donc avec une activité partielle, le nombre total de chômeurs en France s’établit, fin avril 2022, à 5,456 millions. Il est par ailleurs en baisse de 0,7 % sur un mois (40.600 inscrits de moins) selon les données de la Dares publiées le 25 mai 2022.

Reste que la question qui se pose pourrait devenir centrale pour l’exécutif et pour le deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron. Le chômage, en France, serait-il en train de repartir à la hausse ? Ce serait un échec pour la politique du Président qui, et surtout malgré la crise sanitaire, a réussi à faire baisser le taux de chômage dans l’Hexagone.


A découvrir