125 000 chômeurs de plus en France depuis janvier 2017

6,287 MILLIONS
6,287 millions de Français étaient inscrits sur les listes de Pôle
Emploi en novembre 2017.

Pôle Emploi a publié, le 27 décembre 2017, celles qui seront probablement les dernières statistiques sur le chômage telles qu’on les connaît, celles de novembre 2017. Muriel Pénicaud, ministre du Travail, veut en effet changer le mode de publication afin de ne plus devoir confronter la presse et les Français au niveau des variations mensuelles. D’ailleurs, comme depuis le début de son mandat, la ministre du Travail n’a pas commenté les chiffres de Pôle Emploi.

L’année 2017 a-t-elle été une bonne année sur le front du chômage ? Allons vérifier.

La Catégorie A en baisse

Sur le front du chômage une donnée l’emporte sur toutes les autres : le nombre d’inscrits en catégorie A soit les chômeurs n’ayant aucune activité. Pour le coup 2017 a été une année assez positive avec une baisse de 0,8 % du nombre d’inscrits entre novembre 2017 et octobre 2017 et même une baisse sur l’ensemble de l’année.

En novembre 2017, selon les données publiées le 27 décembre 2017, 3,4541 millions de Français étaient inscrits à Pôle Emploi en catégorie A. Un nombre en baisse de 0,1 % par rapport à novembre 2016 et même de 0,4 % par rapport à janvier 2017. Depuis le début de l’année 2017, en effet, 130 000 personnes sont sorties de cette catégorie A de Pôle Emploi.

Moins de chômeurs en catégorie A mais plus de chômeurs en catégories A, B et C

S’il y a moins de chômeurs de catégorie A, c’est une bonne nouvelle… mais elle cache d’autres données plus inquiétantes.

La Catégorie B, celle des chômeurs ayant une activité de moins de 78 heures par mois, voit ses effectifs augmenter. Ils passent de 716 100 personnes en janvier 2017 à 755 300 personnes en novembre 2017 soit une hausse de 39 200 personnes. Par rapport à novembre 2016 cette hausse est plus contenue : « seulement » 30 200 personnes de plus.

La situation est la même pour les chômeurs de catégorie C soit celles et ceux qui ont une activité de plus de 78 heures par mois. Il y en a 1,402 million en novembre 2017 contre 1,3024 million en janvier 2017 et même 1,2842 million en novembre 2016. La hausse depuis le début de l’année est de 99 600 personnes et de 117 800 personnes en un an.

Résultat : le nombre de chômeurs en catégories A, B et C a explosé en 2017 : 125 000 de plus depuis janvier 2017 et 144 200 de plus depuis novembre 2016. En novembre 2017 5,6114 millions de Français étaient inscrits dans l’une de ces trois catégories à Pôle Emploi.

Forte baisse du nombre d’inscrits dans les catégories D et E

Cette augmentation des catégories A, B et C est légèrement compensée par la baisse des deux autres catégories de Pôle Emploi sur l’année 2017 : la catégorie D (les chômeurs inscrits, sans emploi, mais qui sont en formation) et la catégorie E (les chômeurs inscrits à Pôle Emploi mais qui ont un emploi et qui ne doivent donc pas en chercher).

D’une manière générale, ces deux catégories sont en baisse en novembre 2017 par rapport à novembre 2016 : de 70 100 personnes pour la catégorie D et de 32 600 personnes pour la catégorie E. La baisse est bien présente également si on ne prend en compte que l’année 2017 : -66 800 inscrits en catégorie D entre janvier et novembre 2017 et -32 800 inscrits en catégorie E sur la même période.

De quoi compenser un peu, au niveau du nombre global de chômeurs en France toutes catégories confondues, la hausse des catégories A, B et C qui restent les plus importantes.

On compte, en France, en novembre 2017, 6,287 millions d’inscrits à Pôle Emploi toutes catégories confondues. Un nombre en hausse depuis janvier 2017 (+45 000 personnes) ainsi que depuis novembre 2016 (+58 300 personnes). Les catégories D et E ayant baissé sur les mêmes périodes, tous ces nouveaux inscrits se sont rajoutés aux catégories A, B et C.


A découvrir