Les paiements instantanés, multidevises et gratuits arrivent en France

1 milliards d'euros
Circle a facilité un milliard d'euros de transactions en 2016.

Fondée en 2013 aux États-Unis, la start-up Circle ambitionne d’en finir avec le remplissage fastidieux des coordonnées bancaires et les délais d’exécution, inhérents à tout virement bancaire, et ce, même à l’international. Déjà présent dans la plupart des pays européens, Circle se lance aujourd’hui en France.

Haro sur les délais de virement et les frais bancaires

Rendre les virements aussi simples que l’envoi d’un mail ou d’un texto, telle est l’ambition de Circle, une application au service de particuliers souhaitant envoyer de l’argent de manière instantanée et sans frais. Que ce soit pour rembourser un ami qui a réglé votre addition au restaurant, pour constituer une cagnotte entre colocataires ou pour envoyer de l’argent à son enfant qui fait ses études à l’étranger, Circle souhaite être l’outil de choix des Français.

Pour réaliser les virements, Circle s’appuie sur la technologie blockchain et des banques, avec lesquelles la start-up a noué des partenariats. L’utilisation dans les transactions de fonds propres de la start-up permet quant à elle d’acheminer immédiatement les fonds jusqu’au bénéficiaire en esquivant les délais propres aux virements bancaires classiques. Lors de virements à l’international, le bénéficiaire reçoit les fonds dans sa monnaie locale (livres britanniques, dollars américains ou euros), instantanément et sans frais.

Circle : quand l’intelligence artificielle épaule l’homme dans la lutte anti-fraude

Pour utiliser Circle, le client doit télécharger l’application Circle Pay, y renseigner son numéro de téléphone, son mail, prendre une photo de sa carte bancaire et un selfie avec une pièce d’identité dans les mains. Un algorithme basé sur l’intelligence artificielle évalue alors le risque de fraude et attribue à chaque client un « score de fiabilité », un peu comme celui qu’une banque attribue à un client souhaitant souscrire un prêt. Selon Jeremy Allaire, co-fondateur de Circle, 85 % des décisions sont prises par l’intelligence artificielle, sans intervention humaine.

Fixé à 200 euros dès le téléchargement de l’application, le plafond de transactions est relevé dès que le client s’identifie, et augmente suivant le « score de fiabilité » et l’usage dont le client fait de l’application.

Avant fin septembre 2017, Circle devrait ajouter à son application les fonctionnalités « Groupe » et « Événement », permettant de partager des frais au sein d’un groupe d’amis et de constituer une cagnotte à l’occasion d’un événement (anniversaire, mariage etc.) respectivement.


A découvrir