Citelum exporte la « Smart City » à la française

1000
Citelum gère les services d'éclairage de plus de 1000 villes tout
autour du monde

Enjeu d’attractivité pour les villes, la mise en lumière du patrimoine local est l’un des métiers de Citelum. Son savoir-faire en matière d’illuminations artistiques et sa capacité à s’adapter aux particularités culturelles ont séduit de nombreuses cités à travers le monde.

Barcelone, Madrid, Naples, Venise, Copenhague, Mexico, Santiago du Chili, Salvador de Bahia au Brésil… Mais aussi, plus près de nous, Toulouse, Nice ou Bordeaux… De nombreuses grandes villes du monde, notamment en Europe et en Amérique, ont choisi de faire appel à Citelum. Au total, l’entreprise française gère les services d’éclairage de plus de 1 000 villes dans une quinzaine de pays.

Si les objectifs d’économies d’énergie, de sécurité et de mobilité sont devenus aujourd’hui incontournables pour les collectivités, l’éclairage public a également, de plus en plus, une fonction culturelle et esthétique de mise en valeur du patrimoine local. C’est l’une des activités de Citelum et l’un de ses atouts, qui a convaincu de nombreuses villes françaises et étrangères.

En juillet 2017, l’entreprise remportait ainsi un appel d’offre de la ville de Mexico, s’ajoutant au contrat déjà signé avec la capitale mexicaine en 2010. Il s’agit notamment d’assurer l’éclairage public du centre historique, des grands boulevards et du bois de Chapultepec, ainsi que la mise en lumière de différentes rues et de plusieurs monuments tels que le Palais National.

Six mois plus tôt, Citelum renouvelait son contrat avec Barcelone, la capitale catalane lui confiant notamment l’éclairage public des quartiers de Ciutat Vella, Eixample et Sants-Monjuïc, au cœur du centre-ville. Un contrat couvrant plus de 45 000 points lumineux dont plus de 2 000 destinés à des illuminations artistiques de sites et de monuments remarquables.

Un levier d’attractivité urbaine

La mise en lumière du patrimoine architectural et de sites culturels ou naturels marquants est en effet devenue un enjeu majeur. Il s’agit pour les villes de valoriser leur histoire et leur identité, afin de se démarquer et de renforcer leur attractivité.

En dépassant l’aspect purement fonctionnel de l’éclairage pour investir de façon créative les paysages urbains, les « concepteurs-lumière » contribuent également à créer une ambiance et une identité nocturnes propres à la ville. A la notion d’éclairage se substitue celle de « lumière urbaine » pour mettre en valeur toute la beauté d’une ville la nuit.

Au-delà des illuminations ponctuelles, festives ou événementielles, ces mises en lumière permettent aux habitants de se réapproprier l’espace public, tout en renforçant leur sentiment d’appartenance à la cité, et attirent également de nombreux touristes. L’augmentation de la fréquentation du centre urbain favorise à son tour le dynamisme des commerces et crée ainsi un cercle vertueux pour l’économie de la ville.

Mais les collectivités ont leur histoire et leurs caractéristiques géographiques, culturelles et sociétales. Les mises en lumières doivent donc s’adapter aux spécificités de chaque ville afin d’être en accord avec son identité. C’est ce défi que doit relever Citelum à chaque fois qu’elle développe un partenariat avec une nouvelle cité.

S’adapter aux spécificités de chaque ville

Toute mise en lumière est ainsi précédée d’une étude de la ville, de son architecture, de son histoire et de sa géographie. À partir de cette analyse, les concepteurs-lumière de Citelum déterminent tous les éléments à illuminer et attribuent une ambiance à chacun en fonction de ses caractéristiques. Chaque illumination est ainsi unique et respecte l’identité de la ville et du monument éclairé.

Diverses solutions de mise en lumière artistique, intégrant différentes technologies, peuvent alors être proposées : de différents « scénarios-lumière » … Autant de scénarios qui peuvent ensuite être intégrés à des « parcours lumière », destinés à faire (re)découvrir la ville aux citoyens et aux touristes.

Les possibilités de créations sont très variées et la technologie LED, en particulier, offre une palette de seize millions de couleurs. Et grâce à la télégestion, les différents scénarios lumineux peuvent être programmés et pilotés à distance et en temps réel.

Dans le cadre plus large d’un projet de rénovation d’éclairage – comme c’est souvent le cas – un « schéma directeur d’aménagement lumière » (SDAL) peut être réalisé en amont. Comprenant une analyse de la ville, un diagnostic de ses infrastructures et une proposition de valorisation de son paysage nocturne. Ce document de référence fixe les grandes orientations en matière d’éclairage urbain. Outil d’organisation de la lumière dans la ville, il englobe tous les espaces publics, s’adapte aux besoins de la ville et lui permet de mieux appréhender son territoire.

Citelum installe ses illuminations un peu partout dans le monde

Citelum a réalisé au cours des derniers mois de nombreuses illuminations artistiques à l’international. En novembre 2017, elle a par exemple mis en lumière l’hôtel de ville de « Vereadores » à Sobral dans l’État de Ceará au Brésil, avec 61 projecteurs LED, faisant de cet édifice un point de repère dans la ville.

À Almeria en Espagne, l’entreprise française a rénové les installations lumineuses du monument « El Sagrado Corazón de Jesús en el Cerro de San Cristóbal » et va installer des éclairages spécifiques pour mettre en relief les différentes parties de ce monument. Aux Etats-Unis, Citelum a illuminé le pont Francis Case Memorial Bridge de Washington DC dans le cadre de la rénovation du quartier du Wharf. Et début 2017, l’entreprise a fait rayonner le plus grand arbre de Noël d’Europe à Naples, avec plus de 90 000 LEDs et 1 600 mètres de bandes LED.

… Et aussi en France

Les collectivités françaises ne sont pas en reste. A l’occasion des 500 ans de la ville, Le Havre a ainsi fait appel à Citelum pour mettre en lumière ses fameuses cheminées de 240 mètres de haut : grâce à 238 LEDs, elles sont désormais visibles jusqu’à 50 kilomètres et sur 360 degrés. Fin décembre 2017, l’entreprise a aussi fait briller la tour EDF à La Défense : durant un mois, un laser a balayé de son faisceau les 24 premiers étages de l’excavation conique de la tour en intégrant divers scénarios lumière.

On pourrait citer de nombreux exemples de collectivités françaises qui ont souhaité mettre en lumière leur patrimoine local et développer l’attractivité de leurs villes en faisant appel à des solutions mises au point par le leader français de l’éclairage intelligent.


A découvrir