Douze Français dans le top 100 des meilleurs patrons du monde

30 %
30% de la note est désormais dédiée aux critères environnementaux et
sociaux.

Parmi les 100 meilleurs patrons du monde définis par l’Harvard Business Review (HBR), douze Français sont représentés dans le classement.

Des Français bien représentés

Une centaine de PDG de l’Harvard Business Review (HBR) mesure la performance des patrons sur l’ensemble des années passées à la tête de leur entreprise. Dans le classement, douze Français apparaissent dans le Top 100 mondial, dont François-Henri Pinault (Kering) qui se trouve même sur le podium, à la troisième place.

Bernard Arnault (LVMH) et Bernard Charlès (Dassault Systèmes), sont respectivement deuxième et troisième dans le classement des patrons français. Le premier se classe dixième au classement mondial, dominé par Jensen Huang (Nvidia) qui prend la place de Pablo Isla (Zara), leader l’an dernier. Bernard Charlès point à la 15e position, Benoît Potier (Air Liquide) est 18e, Jacques Aschenbroich (Valeo) se classe 21e et Xavier Huillard (Vinci), 27e.

Des grands perdants

Seuls les dirigeants des grandes entreprises qui font partie de l’index S&P Global 1200 sont évalués. Les critères pour établir le classement se calculent selon les performances financières et extrafinancières. Petite innovation pour 2019, les critères environnementaux et sociaux comptent désormais pour 30% de la note, contre 20% les années précédentes. Les notes sont définies par les cabinets Seustanalytics et CSRHub, deux spécialistes en RSE.

Mark Zuckerberg (Facebook) et Larry Page (Google) ne figurent pas dans le classement, malgré des bons résultats financiers. Même Jeff Bezons (Amazon), n’y figure plus, alors qu’il était en tête du classement de 2014 à 2017, avant de finir 68e en 2018. Il paie les mauvaises notes sur les points environnementaux, sociaux et de gouvernance.


A découvrir