La France dans le Top 10 des pays les plus attractifs pour travailler

70 %
70% des titulaires d'un Bac+5 souhaitent s'expatrier.

La France est un pays qui attire, d’un point de vue touristique, mais aussi quand il s’agit du travail. Selon une enquête menée conjointement par le Boston Consulting Group (BCG) et The Network, elle se place à la 7ème place du Top 10 du classement mondial des destinations les plus attractives pour les talents. Mais c’est une place de moins que lors du dernier classement en 2014. Même si elle se trouve dans le Top 10, cela n’empêche pas les jeunes talents Français, titulaire de Bac+5 ou plus de se tourner vers les autres pays, quand il s’agit de trouver un emploi.

La France, un pays qui s’ouvre à l’innovation

La France est un pays qui attire toujours d’après l’enquête menée par le BCG et The Network. Mais bien que toujours attrayant, l'Hexagone perd une place par rapport à l'édition précédente : la France était classée 6ème du Top 10 en 2014, elle est désormais 7ème. Bien qu’elle soit descendue d’une place dans ce Top 10, la France est toujours un pays qui attire, avec « les réformes du marché du travail, le développement économique, en particulier grâce au dynamisme des start-up et la richesse et la diversité des opportunités professionnelles ». Les récentes réformes du marché du travail favorisant les entreprises aident à redonner vie à l’économie française.

L’essor des start-ups en France permet de la rendre plus attrayante aux yeux du monde. De nombreux incubateurs d’entreprise ont été créés dans l’Hexagone, par exemple Station F situé à paris, qui permet d’accueillir 1000 start-ups pour n’en citer qu’un, permettent de créer de nouveaux emplois. L’engouement qui se fait autour des nouvelles technologies pousse des multinationales comme Facebook et Google à investir en France, dans le domaine de l’intelligence artificielle. Ou Ubisoft, entreprise française de développement, d'édition et de distribution de jeux vidéo qui ouvre plusieurs studios en France, celui de Bordeaux étant le dernier en date. La France s’ouvre de plus en plus sur des nouveaux marchés et elle se rend donc plus ouverte à l’innovation.

La France, saura-t-elle reconquérir ses talents ?

Mais malgré ses nombreux atouts et les nouveaux qui émergent, la France voit trop de ses talents, jeunes travailleurs et diplômés de l’enseignement supérieurs se tourner vers d'autres pays. En 2018, 69% de ces talents désirent s’expatrier vers d’autres pays : la Suisse, le Canada et les États-Unis étant les principales destinations désignées. Les répondants âgés de 21 à 30 ans sont 79% à envisager de partir voir si l’herbe est plus verte ailleurs. C'est également le cas de 73% des 31 à 40 ans. Les titulaires d’un Bac+5, et plus, sont quant à eux 70 % à souhaiter quitter le pays. Ce qui est tout de même moins qu’en 2014, où l’on comptait 94% des répondants français désireux de s’expatrier. Ce qui est finalement plus que la moyenne mondiale :  57% des interrogés sont désireux de s’expatrier dans d’autres pays en 2018.

L’équilibre entre la vie privée et le travail est le critère le plus important pour les Français, suivi de la relation avec son supérieur hiérarchique, l’intérêt de la mission et la qualité des relations avec les collègues. Étonnamment la rémunération n’est pas ce qui préoccupe le plus les répondants français, ce critère ne vient qu’à la 8ème place, juste avant le critère de la stabilité financière de l’employeur et la reconnaissance au travail. Les nouveaux talents français recherchent avant tout un confort, un sens et le bien-être. Ils sont « loin de rechercher un emploi à vie, sont avides d’expériences diverses, et cherchent à exercer une activité en phase avec leurs valeurs ».


A découvrir